AccueilÉconomieDevise AlgérieBanque d’Algérie : Tebboune explique la hausse du dinar

Banque d’Algérie : Tebboune explique la hausse du dinar

Économie – En marge de sa supervision de la rencontre gouvernement-walis, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a évoqué davantage d’informations au sujet de la nouvelle politique instaurée, en coordination avec la Banque d’Algérie, en vue de hausser la valeur du dinar. Dzair Daily vous apporte plus de détails à cet égard dans les lignes qui suivent. 

Par le biais de son discours prononcé dans le cadre de sa rencontre avec les walis, le chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune, a évoqué la série de mesures récemment mises en place, notamment au sein de la Banque d’Algérie, à l’effet d’augmenter la valeur du dinar. Il est à rappeler que la monnaie nationale a connu une baisse sans précédent ces dernières années.

Ainsi, si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de cette nouvelle édition du 25 septembre 2022. Tout d’abord, il convient de noter que le pouvoir d’achat est lié au taux de change de la monnaie nationale.

En d’autres termes, il augmente si la valeur du dinar algérien accroît et diminue lorsque celle-ci baisse. À cet effet, la politique de l’appréciation du dinar passera impérativement par une stratégie visant l’augmentation du pouvoir d’achat. 

Pour redonner sa compétitivité au dinar algérien, le gouvernement algérien a annoncé la mise en place de quelques mesures. On citera notamment l’augmentation des salaires. Cela permettra, d’après le président de la République, de « lever l’injustice contre le citoyen ».  Dans le même sillage, on notera que cette augmentation des salaires concerne les revenus moyens et faibles. 

« L’économie d’aujourd’hui a commencé à se redresser », a déclaré Abdelmadjid Tebboune 

À en croire les nouvelles déclarations du chef de l’État, le gouvernement procédera dès l’année 2023 à la révision de l’allocation chômage et des pensions de retraite. En effet, cela s’inscrit dans le cadre de la mise en place de la stratégie visant le développement du revenu national.

Celle-ci permettra, selon Abdelmadjid Tebboune, d’atteindre l’objectif économique escompté. Il s’agit, effectivement, de l’adhésion de l’Algérie au BRICS. Partant du constat que l’économie nationale « a commencé à se redresser », le président a souligné que plusieurs indicateurs ont démontré la capacité de l’Algérie à relancer son secteur économique.

Dans le détail, l’Algérie a figuré dans le top 10 africain et arabe par rapport au classement du PIB de l’année 2022. Il s’agit là de ce qu’a récemment révélé par le magazine spécialisé CEOWorld

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes