24.9 C
Alger
24.9 C
Alger
mardi, 18 juin 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieVotre ArgentLa Banque d’Algérie veut limiter l’argent cash à cause du Coronavirus

La Banque d’Algérie veut limiter l’argent cash à cause du Coronavirus

Publié le

- Publicité -

Algérie – Suite à la forte demande de cash récemment enregistrée, en particulier depuis la progression du Coronavirus dans le pays, la Banque d’Algérie appelle les établissements financiers à limiter l’usage de l’argent liquide pour atténuer le risque de contagion.

En effet, la Banque d’Algérie (BA) a adressé une note aux établissements bancaires et financiers, le 24 mars dernier où elle indiquait le constat d’une augmentation considérable de la demande de liquidité auprès de ses succursales, ces dernières semaines notamment depuis l’apparition du nouveau Coronavirus Covid-19, qui s’est étalé sur une grande partie du territoire nationale.

À cet égard, la Banque d’Algérie a notifié les banques et les établissements financiers à encourager l’utilisation les moyens de paiement scripturaux, à savoir les chèques, les virements et les cartes bancaires, auprès de leurs clients dans le cadre de la prévention contre la transmission du Coronavirus, limitant ainsi le risque de contamination et de contagion

- Publicité -

Il convient de souligner que la psychose suscitée par la propagation du Covid-19 en Algérie, a poussé les citoyens à se ruer vers les guichets automatiques d’Algérie Poste et les distributeurs GAB, retirant ainsi près de 80 milliards de centimes en l’espace de 5 jours, par peur d’épuisement de liquidités dans les banques et les bureaux de postes.

La Banque d’Algérie appelle à prendre la situation plus au sérieux

Alors que les autorités publiques imposent une série de mesures drastiques contre le moindre risque de transmission de l’infection du Covid-19, la BA s’alarme quant au risque de contagion de par l’usage de l’argent liquide (cash) à grande échelle dans le pays, malgré la désinfection de ces derniers.

Par ailleurs, l’organisme incite les intermédiaires agréés à engager des « actions d’urgence » auprès de tout type de commerce autorisé à opérer en cette période délicate, notamment les officines, les magasins d’alimentation et les cabinets médicaux, en leur attribuant des terminaux de paiement électronique (TPE) sans charge supplémentaire, dans le but de limiter au maximum l’échange de l’argent liquide (cash).

- Publicité -

L’institution bancaire encourage ses établissements à instituer des campagnes de sensibilisation à l’adresse de leurs clientèles. De plus, la BA autorise ses intermédiaires à offrir des services gratuits à leurs clients, tels que l’octroi de cartes bancaires, incitant par la même occasion ses intermédiaires à accélérer la délivrance des carnets de chèques aux clients.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -