Baisse du pouvoir d’achat en Algérie et retraite après 32 ans de carrière : les syndicats s’expriment

Algérie – La Confédération des syndicats autonomes s’est exprimée sur la retraite et la baisse du pouvoir d’achat et sa répercussion sur la situation sociale des Algériens. Dzair Daily vous en dit plus dans la suite de cet article du 29 mars 2022.

En effet, les syndicats se prononcent sur la retraite en Algérie et sur la baisse du pouvoir d’achat à travers le nouveau coordinateur de la CSA, Boualem Amoura. Beaucoup de citoyens souffrent de cette dégringolade du pouvoir d’achat, et c’est le souci premier abordé par Amoura lors d’une conférence de presse animée à Alger.

Selon l’intervenant, le gouvernement doit consentir à plus d’efforts pour régler la crise du pouvoir d’achat. Il a souligné que l’augmentation du point indiciaire de la Fonction publique n’est pas suffisante. Ajoutant que les pouvoirs publics doivent mettre en place de concrètes augmentations de salaires. C’est ce que rapporte Liberté.

Par ailleurs, le coordinateur n’a pas manqué de rappeler que la hausse des prix des produits de première nécessité, la chute de la valeur du dinar, ainsi que la crise économique sont des facteurs qui aggravent d’autant plus la situation des travailleurs algériens. Dans un autre contexte, les membres de la CSA demandent le retour de la retraite après 32 ans de service pour permettre d’ouvrir plus de postes d’emploi

Une réforme de la loi sur les syndicats

Les derniers des syndicats autonomes présents souhaitent également une réforme de la loi sur les syndicats. De leur réunion transparaît une grande volonté de voir une nouvelle législation établie. Ils veulent donc une réglementation nouvelle de la pratique syndicale dans notre pays. 

Il est certainement utile de rappeler par ailleurs que la Confédération des syndicats autonomes se compose d’organisations syndicales des secteurs de la Fonction publique. Parmi lesquelles on trouve le secteur de la Santé et de l’Éducation nationale.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

1 COMMENTAIRE

  1. Je veut bien le retour à la retaite après 32ans de cotisations, cette dernière vraiment une solution idéal au développement et stabilité de l’Algérie.

Comments are closed.