Bac onec dz : 7 erreurs sur lesquelles les candidats n’auront pas de comptes à rendre

Onec Dz – Le ministère de l’Education a indiqué les erreurs qui ne seront pas prises en compte dans les processus de correction des épreuves du Bac. Dzair Daily vous donne tous les détails dans la suite de cet article du 8 juin 2022.

Les épreuves du BAC, organisées par l’Onec Dz seront soumises à un barème de correction des erreurs particulier. En effet, le ministère de l’Education nationale a publié une note décrivant en détail les normes des modèles des réponses. Celles que les enseignants correcteurs doivent suivre lors des corrections des épreuves. Cette note a pour but d’offrir à chaque candidat des chances égales. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien Echorouk.

Dans le détail, les candidats ne doivent pas être sanctionnés pour des erreurs linguistiques. Et les correcteurs sont tenus de fractionner les notes afin de donner à chacun son dû. La note du ministère a été envoyée à chaque chef de centre, qui est prié de la faire appliquer à la lettre durant cette session de correction.

Ainsi, il est notifié dans cette même correspondance de ne pas demander aux candidats. ceux issus des sections scientifiques et expérimentales et de langues plus que ce qui a été étudié durant l’année. En plus de ne pas les pénaliser pour des fautes d’orthographe.

BAC 2022 : Les instructions du ministère de l’Education

Par ailleurs, les candidats ne devront pas être sanctionnés pour le manque d’exemples explicatifs dans leurs réponses, du moment que ces dernières sont correctes. Un ou deux arguments suffiront donc à étayer certaines réponses.

De ce fait, les correcteurs sont priés de respecter les prises de positions adoptées par les candidats. La note du ministère a également indiqué la nécessité de fragmenter les notes, afin d’offrir aux candidats le maximum de chances.

En outre, les enseignants devront également vérifier les notes partielles pour chaque étape de la réponse, pour profiter aux candidats. Le ministère a souligné que le processus de correction est le véritable garant de l’évaluation des efforts des candidats. Il permettra d’appliquer le principe d’égalité et permettra à chacun de prendre son plein droit. Pour rappel, les épreuves du BAC sont prévues pour le dimanche 12 juin.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes