L'Étudiant

BAC / BEM Algérie : La préparation aux examens sous une haute tension

1
BAC BEM Algérie examens
S'abonner :

Algérie – La préparation du BAC et du BEM se déroule sous une haute tension pour les élèves, qui ont peur d’être contaminé par le Coronavirus et de rater leurs examens.

En effet, les examens du BAC et BEM de l’année 2020 en Algérie sont au cœur de tous les questionnements. Les futurs bacheliers peinent à réviser convenablement dans ce climat de peur qui règne depuis l’apparition de la crise sanitaire. De plus, la date des examens fixée pour le 13 septembre prochain figure dans un contexte peu voire non favorable pour les élèves. Surtout si le bilan des contaminations continue de s’alourdir, rapporte le site d’information El Khabar. 

Par conséquent, les élèves sont entre un sérieux dilemme. D’abord, car les révisions ne se sont pas faites dans de bonnes conditions; avec une année scolaire où le troisième trimestre n’a pas été entamé, donc manque de cours. Aussi, car il demeure impossible de réviser dans une bonne atmosphère car les bibliothèques et les centres de cours de soutien sont fermés. 

Par ailleurs, les élèves ont également du mal à faire face à la pression psychologique des révisions. À cause du confinement et de la fermeture de tous les centres de divertissements, ils ne trouvent plus où canaliser leur stresse, mentionne la même source.

Voici le témoignage d’élèves en pleine préparation de l’examen du baccalauréat 

Quatre élèves ont exprimé leur doutes et appréhensions vis-à-vis du Baccalauréat au site d’information El Khabar. Ces derniers ont tous un point en commun, ils n’arrivent plus à se concentrer, et ne savent plus s’ils doivent craindre le Coronavirus ou le résultat des examens. 

Parmi les quatre intervenants, notons le cas du jeune Salah Ghouini, qui a déclaré avoir stoppé toutes ses révisions; car il n’arrive plus à se concentrer ni à comprendre des leçons jamais abordées en classe. Ou celui de Lyna; qui affirme que le Coronavirus a influé négativement sur les préparations du Baccalauréat; perturbée elle n’arrive plus à réviser alors que des membres de sa famille ont été infectés par le virus. 

Pour le dernier intervenant, Daoud Hadki, toute la problématique réside dans la peur d’être contaminé lors de la passation des épreuves; « je vois que rejoindre les centres d’examen est un risque pour la santé des élèves; au vu de la terrible propagation de la pandémie du Coronavirus ». 

Pour rappel, les autorités locales ont pris toutes les mesures nécessaires afin d’éviter les regroupements et les risques de contaminations; dans les centres d’examens, un protocole a spécialement  été élaboré pour bien organiser l’examen.

Article recommandé :  Année scolaire 2020 en Algérie : « Pas d’année blanche », assure le ministre

Algérie : Voici les citoyens éligibles à l’aide de 30.000 Dinars

Article précédent

Algérie : Pas plus de deux marques par concessionnaire automobile

Article suivant

Lire aussi

1 Commenter

  1. […] peur qui règne depuis l’apparition de la crise sanitaire », rapporte le quotidien El Khabar. « Les révisions ne se sont pas faites dans de bonnes conditions avec une année scolaire […]

Comments are closed.