L'Étudiant

Bac et Bem en Algérie : Voici comment se dérouleront les examens

1
examens bac bem
S'abonner :

Algérie – Les centres d’examens du Bac et Bem se préparent pour un cycle d’épreuve inédit pour cette année 2020; une organisation sous impact sanitaire virulent.

Le canevas spécial d’examens finaux ( Bac et Bem) est maintenu comme convenu, d’après des révélations d’un responsable au ministère de l’Education nationale. Par ailleurs, un protocole sanitaire étiqueté par les services en charge, afin de garantir des conditions d’épreuves dépourvues de risques.

Cependant, le représentant de ladite institution gouvernementale, a indiqué qu’une étroite collaboration lie le Comité scientifique de contrôle du coronavirus, au ministère de l’Education. Cette coopération édifiée a pour optique de mettre à jour les clauses du protocole sanitaire; une perspective sécuritaire qui anticipe les conséquences engendrées par le coronavirus, en cas d’une prolifération plus accrue que la présente.

En outre, et d’après le média Echourouk, c’est l’Office National des Examens et Concours qui est en charge de cette mission d’élaboration des clauses susmentionnées. Ainsi, ladite convention proposée prochainement au Conseil scientifique de suivi du coronavirus, sera sujette d’étude analytique approbative. Ces termes d’accord auront pour ainsi dire, une approche adoptive de l’effet de rebond résultat de la conjoncture sanitaire. 

En sus, le même rapporteur médiatique rapporte, que l’Office National des Examens et Concours compte exploiter les établissements scolaires; d’une vaste étendue spatiale interne/externe. Une décision qui a pour objectif d’éradiquer tout contact, susceptible de transporter le virus. 

Bac et Bem en Algérie : épreuves endurantes à l’ombre du coronavirus

Programmés entre le 7 et le 17 septembre 2020, les examens finaux de cette année disposent d’un profil de déroulement inaccoutumé en raison du coronavirus, qui continue d’imposer sa stature en Algérie. Ainsi les candidats vont concourir dans une atmosphère parfumée à l’hydro-alcool. 

Néanmoins, en raison de cette délicate situation qui projette un sentiment d’inquiétude aux étudiants; l’Office National des Examens et Concours a énoncé une série de mesures préventives qui seront appliquées, lors des deux épreuves de fin de cycle. En effet, l’Office a souligné qu’exceptionnellement, le nombre de surveillants sera réduit à deux seulement pour chaque salle d’examen.

En sus, l’amenuisement de la capacité d’accueil desdites salles est à l’ordre du jour. Effectivement, chaque pièce comportera 10 étudiants au lieu de 25, tout en respectant la distanciation sécuritaire exigée. Sans omettre les procédures de désinfection imposée, pour éliminer les pathogènes microscopiques; avant et après l’intégration des centres d’examens. 

De plus, le port obligatoire du masque de protection respiratoire est imposé. En outre, une équipe médicale sera à la disposition de chaque centre. Et en cas de détection symptomatique au coronavirus, le suspect sera reconduit au centre de soins; où le médecin-chef déterminera la possibilité de poursuivre l’examen ou son report à une date ultérieure; appartenant au même échéancier de composition émis préalablement. 

 

Article recommandé :  BEM 2020 en Algérie : Voici la moyenne requise pour accéder au lycée

Cahier des charges de l’importation de voitures : Début de la fin de la crise

Article précédent

Algérie : Les vendeurs de devises du marché noir au chômage

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Anciens
Récents Les + votés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Mellah hocine

Pourquoi ne pas soulager les candidats au BAC par la validation des moyennes du 1er et 2e trimestre pour accorder le diplôme à tous ceux qui ont plus de 10/20 et faire passer le BAC à ceux qui n’ont pas la moyenne requise. L’avantage c’est d’avoir beaucoup plus de places dans les salles d’examen , d’avoir pas plus de 10 candidats par salle et d’avoir ainsi un minimum de surveillant . L’avantage principal c’est d’assurer une distanciation et d’éviter par là toute propagation du virus.
D’autres pays ont opté vers cette solution , pourquoi pas l’Algérie ?

Last edited 20 jours il y a by Mellah hocine