L'Étudiant

BAC/BEM/5e en Algérie : Voici les scénarios du déroulement des examens

0
BAC algérie 2020 examen
S'abonner :

Algérie – Un fois qu’un nouveau calendrier consensuel des deux prochaines sessions (5ème AP, BEM et BAC) soit publié, le ministère de l’Education nationale prendra des mesures de précaution permettant la tenue en sécurité des examens en question.

Dans ce sillage il a été proposé que les candidats soient tenus de porter des masques et des gants, tandis que le nombre de centres d’examen sera augmenté en échange d’une réduction du nombre des candidats à 10 par salle; en plus de l’imposition de respecter la distanciation sociale que ce soit à l’intérieur ou l’extérieur des salles; ainsi que dans différents centres de collecte et correction des copies, en vue d’empêcher le retour de l’épidémie; rapporte le quotidien arabophone Echorouk dans son édition du 25 avril.

Le ministère de l’Éducation nationale mettra également en place un ensemble de mesures supplémentaires; pour préparer la reprise des cours en cas de maîtrise de l’épidémie; en proposant des sections d’examen « à temps partiel »; tout en réduisant le nombre d’élèves dans les classes (5ème année primaire, 4ème année moyenne et 3ème année secondaire); afin de permettre la reprise des cours tout en évitant la contagion à travers la remontée du fléau endémique comme cela a été constaté dans certains pays comme la Chine.

L’étude se limitera aux matières de base et distinctives des filières; en dehors de celle secondaires, d’autant plus que les élèves ont reçu et reçoivent toujours un soutien scolaire important typiques qui sont toujours diffusées sur les trois chaînes de télévision publiques, YouTube, et à travers la plateformes virtuelles de l’Office national pour l’éducation et la formation à distance; à condition que le nombre des élèves dans la classe soit réduit à dix seulement. 

L’année scolaire sera-t-elle sauvée ?

Au moment où l’année scolaire s’apprête à se terminer et que « la fin de la pandémie est encore incertaine, le ministère » de tutelle « campe sur sa position »; rapporte le quotidien national El Watan, qui explique que le département de Mohamed Ouadjaout résume sa démarche à « des cours (leçons du 3ème trimestre) dispensés en ligne et sur les chaînes de la Télévision (et de la Radio) nationales »; en parallèle d’un voile épais dressé sur le maintien « ou pas des examens de fin d’année » continuant ainsi à garder la vision des « élèves et leurs parents dans le flou » intégral.

Des émissions de la Radio nationale pour la prise en charge psychologique des élèves seront également diffusées. Yasmine, élève en 3ème année secondaire dans un lycée algérois; incarne le désarroi actuel de ses pairs en affirmant au journal francophone qu’on « ne sait plus si nous devons nous concentrer sur les révisions de nos cours déjà dispensés en classe ou sur ces nouvelles leçons dispensées en ligne. Avec les perturbations d’internet et le faible débit, nous avons, mes camarades et moi, du mal à les suivre. Sincèrement, nous n’arrivons pas à voir le bout du tunnel ».

Par ailleurs, le ministre de l’Education nationale, Mohamed Ouadjaout; a invité ses partenaires sociaux à une rencontre prévue pour mardi prochain à Alger; dans le but de débattre autour de la table des modalités de sauvetage de l’année scolaire 2019/2020.

Les mesures à prendre s’il y a lieu de dé-confinement; et les formes possibles d’organisation des examens de fin d’année en cas où la quarantaine est au contraire maintenue; seront les principaux points à l’ordre du jour de ladite rencontre ministère/syndicats. 

Article recommandé :  Algérie : BAC, BEM et 5e 2020, maintien ou annulation ? Les syndicats se prononcent

Coronavirus en Algérie : Bilan de 419 morts et 3256 contaminations

Article précédent

France : Un sans-papier Algérien sauve une femme d’un incendie

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires