AccueilActualitéFranceBAC 2021 en France : 2 Algériennes risquent de rater l’examen pour...

BAC 2021 en France : 2 Algériennes risquent de rater l’examen pour expulsion

France – Deux lycéennes algériennes risquent l’expulsion et de ne pas pouvoir passer leur BAC 2021 par faute de papiers de résidence. 

C’est donc l’histoire de deux lycéennes algériennes, Ouerdia et Célina qui ont reçu l’ordre d’obligation de quitter le territoire français (OQTF) quelques semaines seulement avant la date de l’examen du BAC 2021 en France. Et ce, en raison d’irrégularité dans leurs papiers administratifs de résidence. L’organe de presse écrite française, Paris-Normandie, relate les faits.

Les deux élèves, candidates au baccalauréat de cette année 2021 en France, risquent l’exclusion du territoire français. Les deux filles, respectivement âgées de 19 et 20 ans, étaient tenues par les départements provinciaux, dans lesquels elles résidaient, de quitter l’Hexagone.

Une foule s’est constituée pour solidariser avec elles. Élèves et professeurs du lycée de Ferdinand-Buisson se sont mobilisés afin de soutenir les demoiselles menacées d’expulsion. Ainsi, un élan de solidarité s’est produit. C’est pour contester cette décision et empêcher sa mise en œuvre. Puis, réguler le statut administratif des deux adolescentes. 

La mobilisation de leurs enseignants et camarades pour les soutenir

Les professeurs des deux élèves en terminale se disent outrés de la prise d’une pareille décision. Surtout que ce verdict tombe dans un moment très mal choisi. Ce point de vue est motivé par l’approche de la date officielle de leur examen final de la seconde. C’est-à-dire le BAC. Elles risquent donc de manquer cette épreuve décisive dans leur parcours scolaire. 

D’un autre côté, le préfet, leur a demandé de retourner dans leurs pays d’origine, en l’occurrence, l’Algérie, pour y faire une demande de visa étudiant. Des dossiers qui selon leurs soutiens en France auront peu de chances d’être accueillis favorablement. 

La même source précise qu’une autre manifestation est prévue pour mercredi prochain, à 15 heures devant la préfecture de Rouen pour revendiquer la régularisation de la situation de Ouerdia et Célina qui, notons-le, résident en France depuis l’année 2016. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes