AccueilÉconomieAutomobileAutomobile en Algérie : 38.000 dos-d'âne "hors la loi"

Automobile en Algérie : 38.000 dos-d’âne « hors la loi »

Automobile – Le ministre des Travaux publics et des Transports, Kamel Nasri, a révélé que l’Algérie recense 50.000 ralentisseurs, communément appelés dos-d’âne, dont près de 38.000 ne répondent pas aux normes légales.

Le domaine de l’automobile compte un certain nombre de ralentisseurs, communément appelés dos-d’âne, non conforme à la législation qui représente un phénomène routier rendant infernal le quotidien des conducteurs en Algérie. Selon le ministre des Travaux publics et des Transports, Kamel Nasri, notre pays dénombre 50.000 dos d’ânes. 38.000 de ces tas de goudron sont hors normes.

Ils n’obéissent pas aux standards internationaux. C’est ce dont nous informe le site spécialisé Sayara Live, le 22 avril dernier. Cette déclaration a eu lieu durant la séance plénière du Conseil de la nation consacrée aux questions orales. Dans sa réponse à la question d’un sénateur, Kamel Nasri a déploré la répartition aléatoire des ralentisseurs. 

Par la même occasion, le ministre a précisé que certains dos-d’âne sont implantés par les citoyens eux-mêmes. Cela, suite à des accidents routiers survenus dans leurs régions d’habitation. De manière unilatérale, ils ont placé ces ralentisseurs. 

Normes légales des ralentisseurs en Algérie 

Selon le même responsable, outre les dommages subis par les véhicules, cette implantation aléatoire des ralentisseurs cause des débits énormes. Elle provoque de la congestion jusqu’à ce que l’endroit devienne encombré. Ces dos-d’âne entraînent également des accidents, a ajouté la même source.

Le premier responsable des Travaux publics et des Transports a souligné que la majorité des ralentisseurs non conformes aux normes sont installés sur les chemins de wilaya, communaux et urbains. Il a assuré, par la même occasion, le traitement de 14.000 et la réhabilitation de 1.000 ralentisseurs selon les normes requises.

Le ministre a tenu à rassurer que les autorités locales poursuivent le processus jusqu’à l’éradication de ce phénomène menaçant la fluidité de la circulation des véhicules automobiles. Il convient de noter par ailleurs qu’un ralentisseur conforme aux normes doit mesurer 4 mètres de long sur une hauteur variant entre 10 et 20 cm. La saillie d’attaque, quant à elle, est obligatoirement inférieure à 5 mm.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes