Automobile : vers la fin des bouchons de circulation de voitures à Alger ?

Automobile – Alger est souvent associé à l’« embouteillage » par les automobilistes, alors y aura t-il un moyen de mettre fin aux bouchons de circulation ? C’est ce qu’on tentera de savoir, ce 24 novembre 2021.

Au volant de sa voiture, ou en tant que passager, l’encombrement de la circulation automobile, comme à Alger, irrite tous ceux qui sont obligés d’emprunter les routes de la capitale pour se rendre à leur travail ou ailleurs. C’est surtout synonyme de crampes aux jambes. Et de mauvaise posture pour les conducteurs. Ou tout simplement des heures perdues pour toute personne à bord.

Sommes-nous prêts à éradiquer la bête noire des automobilistes algérois ? Qu’il vente ou qu’il fasse beau, les routes d’Alger sont toujours encombrées. Néanmoins, la pluie empire la situation. Ainsi, ce problème est toujours sur la table du gouvernement. De ce fait, après une réunion du Conseil des ministres, un groupe a été chargé de résoudre la question. C’est ce qu’explique Le Soir d’Algérie.

Car la congestion routière qui était avant signalée à des heures de pointe devient constante. Face à la congestion de la route, une réunion s’est tenue au Palais du gouvernement ce samedi. Ici, le Premier ministre a mis en exergue l’achèvement des projets favorisant la création d’un nouveau plan. Celui qui facilitera la circulation à Alger.

Quels sont les projets qui œuvrent à mettre fin aux bouchons à Alger ?

En premier, il est question de nombreux projets qui visent à créer un dédoublement ou contournement de routes. C’est à l’image du dédoublement du chemin de wilaya 142 entre le carrefour giratoire de Ouled Fayet et l’intersection de Souidania. Celui-ci se trouvait sur une ligne de 3,5 km. Parmi ces projets, on se réfère également à deux réalisations.

C’est au niveau du 5 juillet et à la deuxième rocade d’Alger. C’est pour contourner Draria. Puis, pour avoir un autre passage entre le stade de Douéra et la route nationale n°36, explique-t-on. Pour ce qui est de l’est d’Alger, on programme la réalisation d’un dédoublement du chemin de wilaya qui mène de Heuraoua à Ouled-Moussa.

Alors en attendant l’accomplissement de ces projets et de l’élaboration d’un plan centré sur une solution à long terme, l’interdiction des poids lourds pendant la journée est appliquée. En plus d’une généralisation des feux tricolores dans les routes de la capitale qui pourrait bientôt être mise en avant pour mieux organiser la circulation des voitures

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes