AccueilÉconomieAutomobileAutomobile : pas de construction de voitures en Algérie en 2021 ?

Automobile : pas de construction de voitures en Algérie en 2021 ?

Automobile – Mohamed Djibili, un cadre du ministère de l’Industrie, a fait savoir que la tutelle procéderait à des modifications du cahier des charges relatif à la construction automobile. Ce qui pourrait reporter l’exercice de cette activité en Algérie jusqu’à 2022

Effectivement, Mohamed Djibili, qui est un haut fonctionnaire au ministère de l’Industrie, s’est manifesté au sujet de la construction automobile en Algérie. Le responsable a laissé entendre que le retour de l’exercice de cette activité ne peut pas avoir lieu durant ce deuxième semestre de l’année en cours. C’est de toute manière ce qu’a rapporté, hier, le média spécialisé Sayarat Live et que nous relayons ce samedi 19 juin 2021.

Selon le même média, les usines de fabrication de véhicules ne pourront opérer avant le début de l’année prochaine. Cette décision est motivée par les révisions et les modifications du cahier des charges relatif à cette activité. C’est ce qu’a souligné le même responsable au sein du département ministériel.

Construction automobile en Algérie : le nombre de demandes d’agrément déposées auprès du ministère

Le même intervenant a affirmé que la révision du cahier des charges, apparu au mois d’août 2020, sera minime. Cependant, le gouvernement pourrait introduire des allégements en ce qui concerne l’exercice de cette activité. Il s’agit là encore de ce qu’a mentionné le même orateur.

D’autre part, Djibili a indiqué que le département de Mohamed Bacha avait procédé au traitement de neuf (09) demandes d’investissement. Il s’est avéré, par la suite, qu’il est nécessaire de modifier certains articles, compliquant l’octroi des agréments aux constructeurs automobiles.

Ainsi, Djibili a fait état des pourparlers en cours entre le ministère de l’Industrie et les constructeurs. Des experts dans le domaine automobile et le comité technique participent également aux négociations, ajoute l’intervenant. Celui-ci a noté, par la même occasion, que les candidats devront déposer un autre dossier. Cela, si le cahier des charges comporte des changements.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes