Automobile : quelles sont les marques qui vont construire leurs voitures en Algérie ?

Automobile – Avec l’adaptation de la nouvelle loi sur l’investissement, l’Algérie compte attirer les grands constructeurs de voitures pour relancer cette industrie. Dzair Daily vous révèle plus de détails à ce sujet dans la suite de cette édition du 2 juin 2022. 

Depuis trois ans, le marché de l’automobile en Algérie traverse une crise sans précédent, en raison de l’arrêt de l’importation des voitures neuves. Mais cette situation devrait changer dans les prochains mois. Et cela avec l’entrée sur le marché algérien de constructeur automobile renommé. À ce propos, le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a apporté de nouvelles précisions. 

Dans une déclaration reprise par le site spécialisé Syarat Live, le responsable a souligné que le montage automobile en Algérie n’a pas été efficace pour l’avancement de cette industrie. Selon lui, cette stratégie nécessite d’énormes quantités de devises pour importer les kits d’assemblage. D’autant plus que cela coïncide avec la baisse des prix du pétrole. Qui représente la plus importante source de devises pour notre pays, a-t-il expliqué.  

Le locuteur a noté que l’intérêt des anciens concessionnaires à l’égard de cette activité rendait impossible la poursuite de l’assemblage des véhicules. Il a indiqué, dans le même sillage, que le trésor public ne pouvait plus supporter cette stratégie. Ainsi, le responsable de l’Industrie a abordé une nouvelle stratégie. Il s’agit de la fabrication des voitures localement. 

Ahmed Zeghdar : « le marché algérien attire des grands constructeurs automobiles »

Dans le même cadre, le membre du gouvernement a aussi expliqué que la relance de l’industrie automobile se fera autrement. Et ce en poussant les constructeurs mondiaux à établir des investissements directs dans notre pays. Autrement dit, la condition principale est l’intégration des usines implantées en Algérie dans les réseaux internationaux de ces marques.   

Ainsi, le département ministériel travail, d’après Zeghdar, à l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie optimale pour atteindre les objectifs suivants. Il s’agit de créer de la richesse et de la valeur en exploitant des marchés importants comme celui de l’automobile. Et cela en les finançant par une véritable industrie locale, a souligné le ministre. Ce dernier a indiqué que plusieurs constructeurs internationaux s’intéressent au marché local. 

À ce propos, Zeghdar a affirmé que l’Algérie attire l’attention de nombreuses marques mondiales. Ces dernières voudraient notamment investir dans le domaine de la construction automobile. De ce fait, le responsable a indiqué que son département travaille à encadrer cette activité, en sélectionnant les meilleures offres. Et cela de manière transparente et impartiale, a poursuivi le ministre. 

En outre, Ahmed Zeghdar s’est exprimé sur le nouveau projet de loi relative à l’investissement. À cet égard, il a indiqué que celui-ci comprend sept (7) textes réglementaires, dont 2 amendements et 5 nouveaux textes. Ces derniers seront publiés, selon lui, dès le vote du projet de loi par les deux chambres du parlement et son entrée en vigueur.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes