AccueilÉconomieAutomobileAutomobile : des facilités pour casser les prix des voitures électriques

Automobile : des facilités pour casser les prix des voitures électriques

Algérie – Le ministre de la Transition Énergétique et des Énergies Renouvelables, Chems Eddine Chitour, appelle à plus de facilités dans le secteur de l’automobile, précisément, des voitures électriques pour casser les prix.

En effet, dans le but d’inciter les citoyens à se tourner vers l’achat des voitures électriques et consommer de l’énergie verte en Algérie, le ministre de la Transition Énergétique et des Énergies renouvelables, Chems Eddine Chitour en l’occurrence, a précisé qu’il serait important de mettre en place plus de facilités dans ce domaine automobile pour casser les prix, rapporte Syarat Live.

De ce fait, dans une déclaration à l’APS, le même responsable a indiqué qu’il va falloir alléger les taxes. Celles imposées sur les véhicules électriques pour attirer un nombre important de consommateurs. Par conséquent, ce type de voitures pourra avoir un avenir propice en Algérie.

En outre, il a appelé les autorités compétentes à exempter ces voitures de certaines redevances. Ainsi que leur garantir l’accès gratuit à l’autoroute une fois le système de péage sera mis en place. Ou du moins appliquer des réductions pour les automobiles à motorisation électrique.

Automobile : les prix des voitures électriques seront près de ceux des voitures thermiques ?

De plus, l’intervenant a aussi déclaré que ses services se chargent de ce secteur automobile car cela concerne la consommation énergétique. En sus, il serait important, selon le même locuteur, de diminuer la consommation en carburant traditionnel. Sachant qu’elle a été estimée annuellement à 1,7 milliard de dollars.

Chitour a notamment révélé que le prix de ces voitures devra être proche de celui des voitures thermiques. Ainsi, il a affirmé que ces véhicules devront répondre aux standards de sécurité internationaux. Sans pour autant avoir un nombre important de pièces de rechange. De plus, il a affirmé que le prix de l’unité tournera autour des 10.000 euros.

Toutefois, le ministre a indiqué que dans le cas où ces voitures seront adoptées en Algérie; le pays bénéficiera amplement de cette transition. Même si l’électricité utilisée pour les recharger sera, dans un premier temps, de source thermique. Cela, en attendant, l’élaboration du projet de la mise en place de l’énergie solaire progressivement.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes