AccueilÉconomieAutomobileAutomobile : les employés de Renault Algérie mis au chômage technique

Automobile : les employés de Renault Algérie mis au chômage technique

Automobile – Les employés de l’usine Renault en Algérie sont au chômage technique depuis décembre dernier. L’équipe de Dzair Daily vous dévoile plus d’informations à ce sujet dans la suite de cet article du 23 janvier 2023.

En effet, l’usine Renault Algérie, située à Oued Tlelat près d’Oran, a mis au chômage technique ses employés depuis le mois de décembre dernier. L’activité de cette unité de production est suspendue. Et ce, jusqu’à la réception de moteurs et de boîtes de vitesses, qui devraient être expédiés du Brésil. Ces pièces devraient ainsi servir au montage de 3.200 voitures.

Dans le détail, la direction de l’usine envisage de reprendre son activité durant le mois de février prochain. D’ici à cette date, les pièces détachées devraient être arrivées après avoir causé un retard dû au fait qu’elles n’ont pas pu être directement acheminées depuis l’Espagne. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien généraliste arabophone El Khabar.

Après réception de ces pièces manquantes, l’usine d’Oran devrait finaliser l’installation des voitures restantes d’ici au mois de juin prochain. S’agissant des ouvriers de l’usine, leur avenir dépendra de la réponse des autorités algériennes à la requête du groupe Renault Algérie. Ce dernier a en effet demandé de poursuivre le montage d’un autre quota de voitures. Afin d’éviter l’arrêt de l’activité de l’usine.

Renault Algérie demande aux autorités algériennes de poursuivre son activité

Par ailleurs, le conseil d’administration de l’entreprise devrait se réunir dans les prochaines semaines pour discuter divers points. Parmi lesquels l’ajustement du budget de la société pour l’année en cours. Mais aussi la demande d’importation de pièces pour le montage de 17.000 véhicules. Il est également prévu de compléter le nouveau cahier des charges de l’industrie automobile.

En outre, et selon le nouveau cahier des charges de la filière automobile, l’évaluation financière de l’usine pourrait dépasser les 300 millions d’euros. Cette estimation est le résultat de l’étude réalisée par Renault Algérie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici