AccueilÉconomieAutomobileAutomobile : le coup de gueule des acheteurs algériens à cause du...

Automobile : le coup de gueule des acheteurs algériens à cause du prix des voitures

Automobile – Certains acheteurs algériens ont exprimé leur mécontentement face aux prix élevés des voitures d’occasion. Dzair Daily vous rapporte davantage d’informations à ce sujet dans la suite de son édition du samedi 1 octobre 2022.

Vous n’êtes pas sans savoir que la crise automobile continue de frapper fort dans notre pays. Effectivement, certains acheteurs algériens ont, récemment, exprimé leur mécontentement face à la hausse remarquable des prix des voitures de seconde main disponibles sur le marché automobile en Algérie. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire les lignes ci-dessous. 

Au fait, cette flambée des prix s’attire les foudres des citoyens algériens, qui souhaitent acquérir un engin à quatre roues conforme à leurs budgets. En effet, cette catégorie de personnes ne loupe aucune occasion pour faire entendre sa voix. C’est le cas d’un groupe d’acheteurs qui s’est récemment rendu au niveau du marché automobile d’occasion de la wilaya de Ghardaïa. 

Les citoyens présents au sein du susdit marché de l’occasion ont alors poussé un gros coup de gueule à la faveur des micros de la chaîne Echorouk News TV. « Des prix en feu, j’ai en ma possession 240 millions de centimes de dinars algériens pour acheter un véhicule Hyundai Accent, mais ce n’est visiblement pas suffisant », a avoué un acheteur, sur un ton sec. 

Au moment où un autre a souligné, agacé : « Si vous avez entre 100 et 150 millions de centimes, ce n’est pas la peine de vous rendre à un marché automobile ». Il a ainsi affirmé que ceux qui désirent se procurer quelconque véhicule de seconde main doivent débourser des sommes faramineuses. 

Secteur de l’automobile en Algérie : les citoyens appellent à la reprise de l’importation des voitures

Toujours au micro de la chaîne télévisée susmentionnée, les citoyens ont lancé un appel aux hautes autorités. Ils souhaitent, de la sorte, qu’il y ait, dans un avenir proche, un changement radical sur le marché automobile en Algérie. « Nous demandons aux autorités algériennes la reprise de l’importation des voitures », a déclaré un citoyen algérien. 

Tandis qu’une autre personne a mis l’accent sur le fait que les tarifs soient très élevés. « Une voiture de 200 millions de centimes se vend à 600 millions de centimes, c’est de la folie », a-t-elle affirmé. Désormais, un simple véhicule d’occasion est devenu un rêve de plusieurs acheteurs en Algérie du fait de cette flambée persistante des prix. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes