15.9 C
Alger
15.9 C
Alger
mardi, 14 mai 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileAutomobile Algérie : voici ce que vous risquez si vous roulez sans...

Automobile Algérie : voici ce que vous risquez si vous roulez sans papiers

Publié le

- Publicité -

Automobile – Découvrez dans cette édition du vendredi 24 février 2023 ce que peut risquer un automobiliste en Algérie s’il roule avec une voiture sans papiers. Plus de détails sont à découvrir dans les quelques lignes qui suivent. Restez branchés !

En effet, afin d’éviter tout danger sur la route, tout conducteur doit mesurer l’ampleur de ses actes. Bien que suivre à la lettre les instructions des services de la Gendarmerie nationale, certains transgressent tout de même la règle. Aussi improbable que cela puisse paraître, mais un conducteur automobile en Algérie peut parfois rouler sans papiers.

Effectivement, c’est par le biais d’une publication sur sa page Facebook « Tariki » que la GN a émis une note importante. À travers laquelle les usagers de la route ont pris conscience de l’ampleur de cette contravention routière. Circuler à bord d’un véhicule en n’ayant pas ses documents en sa possession est considéré comme une infraction punie par la loi.

- Publicité -

Selon le même communiqué, l’organisme a fait savoir qu’une amende découle systématiquement après un tel comportement. Cette infraction au Code de la route peut causer une amende avec un montant minimal estimé à 2.000 DZD. En plus de la saisie du véhicule. Et ce, conformément à l’article 66/A-3 de la loi n°01-14 modifiée et complétée.

Algérie : voici les documents que doit transporter un conducteur

En effet, par le biais de la même publication, les éléments de la Gendarmerie nationale ont mis en garde une catégorie de conducteurs. Il est question des chauffeurs routiers, des transports publics, des voyageurs et des marchandises. Ces transporteurs doivent en fait se munir des documents originaux suivants : Permis de conduire, carte de numérotation du véhicule, le contrôle technique et de l’assurance valide.

En outre, s’ajoute à la liste l’autorisation de circulation du véhicule pour les transporteurs publics de marchandises. Il est également demandé aux conducteurs des transports publics des voyageurs de se munir de la carte des horaires ou de trajet. 

- Publicité -

Quant aux chauffeurs de taxi, un livret de sièges est également exigé. En plus d’une licence d’exploitation et une licence d’exploitation des services du taxi par un conducteur supplémentaire. Ainsi qu’une carte de contrôle du compteur pour les taxis individuels.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -