21.1 C
Alger
21.1 C
Alger
mardi, 25 juin 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileAutomobile en Algérie : La vente des voitures en baisse à cause...

Automobile en Algérie : La vente des voitures en baisse à cause des prix inaccessibles

Publié le

- Publicité -

Algérie – Sévèrement affaibli par la crise sanitaire du coronavirus et la décision du gel de l’importation des voitures de moins de trois (03) ans, le marché automobile entre dans une phase de déclin et son prix refuse de se séparer de sa tendance haussière. 

Après de nombreux mois de fermeture, les lieux de vente des véhicules de seconde main ont ouvert grandes leurs portes. Surprenamment, les consommateurs qui ont attendu impatiemment l’ouverture du marché automobile en Algérie, semblent avoir perdu l’appétit en raison des prix des voitures qui ne conviennent surtout pas à leur porte-monnaie, souvent humble.    

De jour en jour, la situation se complique davantage pour ce marché qui peine à retrouver sa forme d’avant. Pour en savoir plus, Ennahar TV a rendu visite ce samedi 03 avril 2021 au lieu phare de la vente des voitures d’occasion en Algérie, qui n’est autre que Tidjelabine de la wilaya de Boumerdès. 

- Publicité -

Marché automobile de Tidjelabine : Des acheteurs perplexes et des vendeurs frileux 

À en juger la toute première vue qui saute aux yeux d’un observateur de loin, le marché automobile se porte bien. Ils sont nombreux les acheteurs qui sont présents sur les lieux. Les voitures d’occasion le sont aussi. Cependant, la réalité ne colle pas à toutes ces scènes. 

Le média arabophone s’est donc rapproché des acquéreurs. « Le marché est très cher ! Ça a dépassé de loin nos attentes. Pour ce qui est des voitures mises en vente, il faut dire qu’elles ne sont même pas assez bonnes », se plaigne un acheteur alors que la confusion semble peindre sur sa figure. 

« Cette voiture date de 2011. Elle a des rayures et des égratignures. Ils veulent me la vendre à 145 millions de dinars. En vérité, elle ne dépasse pas les 105 millions ! », s’exclame un autre qui peine à retrouver son souffle de toutes les virées qu’il a effectuées dont l’espoir de se doter d’une voiture.

- Publicité -

« Les prix pratiqués ne sont pas raisonnables. Ils sont rares ceux qui vendent leurs voitures sur ce marché », s’insurge un acheteur plus jeune. Malgré cette situation qui tarde à connaître un épilogue, un vendeur a pu relever le défi et vendre sa voiture. 

Possède-t-il une recette magique ou une technique exceptionnelle ? Ce n’est apparemment pas le cas. Le vendeur est tout simplement tombé sur un acheteur précipité. « Je suis venu ici vers 03 h. J’ai réussi à la vendre trois (03) heures après. Incroyablement, mon client a accepté le prix passer aux négociations. J’ai compris qu’il n’a pas trouvé de voiture et c’est pour ça qu’il l’a acheté. Il en avait visiblement besoin », explique-t-il.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -