15.9 C
Alger
15.9 C
Alger
dimanche, 12 mai 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileAutomobile Algérie : transformation de 25 milles voitures en GPLc

Automobile Algérie : transformation de 25 milles voitures en GPLc

Publié le

- Publicité -

Automobile – L’Autorité de régulation des hydrocarbures (ARH) a révélé que 25 milles voitures ont été converties au GPLc en Algérie. Dzair Daily vous donne plus de détails à ce sujet dans ce numéro du 21 avril 2022. 

En effet, l’Autorité de régulation des hydrocarbures (ARH) a publié, hier, son bilan. Dans ce dernier, elle a dévoilé le nombre de véhicules essence convertis en gaz de pétrole liquéfié carburant (GPLc). Selon l’autorité, le secteur automobile en Algérie a connu la conversion de 25.000 voitures au GPLc. Cela durant le 1er trimestre de l’année 2022. 

Dans le même sillage, l’ARH a fait état d’une augmentation de 6 % par rapport au 1er trimestre 2021. Au cours de laquelle 23.000 véhicules essences ont été transformés en Gaz de pétrole liquéfié carburant (GPLc). Par ailleurs, l’autorité susmentionnée a indiqué que le parc national roulant en GPLc dépasse actuellement les 500.000 voitures. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien arabophone Ennahar.  

- Publicité -

Algérie : 1.2 million de tonnes d’essence sans plomb consommé en trois mois 

À ce propos, selon le bilan de l’ARH, la généralisation de l’essence sans plomb à partir du 1er juillet 2021 a permis de réaliser une autosuffisance et l’arrêt de l’importation de ce produit. La même autorité a précisé qu’il n’y a plus besoin de produire d’essence plombée. Et que la production nationale d’essence sans plomb est suffisante pour répondre à la demande du marché national. 

L’ARH a affirmé que cette démarche a permis l’arrêt définitif de l’importation d’essence, qui coûtait en moyenne 500 millions de dollars par an. En outre, l’autorité a également noté la disponibilité des quantités d’essence nécessaire dans chaque région du pays. En ce qui concerne les quantités consommées en essence sans plomb. Cela durant le 1er trimestre 2022, elles ont atteint 1.2 million de tonnes.

Tandis que la consommation totale en 2021 a avoisiné les 3.42 millions de tonnes. Par ailleurs, l’ARH a souligné qu’elle a accordé 67 autorisations pour de nouveau projet d’investissement dans le secteur. Cela au cours du 1er trimestre 2022. Il s’agit d’autorisation d’ouverture de stations de services, dont 28 nouvelles créations. Ainsi que la création de 8 centres de stockage de carburants et distribution de gros lubrifiants.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -