AccueilÉconomieAutomobileAutomobile Algérie : la suppression de l’essence au plomb saluée par le...

Automobile Algérie : la suppression de l’essence au plomb saluée par le Pnue

Automobile – Le programme des Nations Unies pour l’environnement (Pnue) a salué la décision de la suspension de la commercialisation et la production de l’essence super avec plomb en Algérie. Voici plus de détails, ce jeudi 2 septembre 2021.

Effectivement, le carburant nuisible a été définitivement écarté des stations-service de notre pays. Cela depuis le mois de juillet dernier. L’application de la directive n’est pas passée inaperçue auprès du programme des Nations Unies pour l’environnement. En effet, le Pnue n’a pas manqué de saluer l’initiative de l’Algérie, dernier pays à avoir éradiqué l’essence au plomb dans le monde. C’est de toute manière ce qu’a déclaré le média Liberté, dans son édition d’aujourd’hui.

En effet, l’époque de l’essence au plomb est terminée. L’Algérie, dernier pays à en utiliser, a épuisé totalement ses stocks durant le mois de juillet. Ainsi, la plus haute autorité en matière environnementale dans le système des Nations unies a apprécié la décision. L’organisation a tenu à saluer cet abandon du combustible polluant. Chose à laquelle, elle a procédé par le biais d’un communiqué rendu public ce lundi.

Ainsi, l’organisation rattachée à l’ONU a estimé qu’il s’agit d’une étape majeure. Cette dernière épargnera à la planète des conséquences désastreuses. Selon la directrice générale du Pnue, la décision permettra de sauver annuellement plus de 1,2 million de vies humaines. Elle permettra aussi d’économiser plus de 2.400 milliards de dollars. Il s’agit là encore de ce dont nous informe la même source médiatique.

La fin de l’ère toxique dans le monde

Par ailleurs, Thandile Chinyavanhu qui n’est autre que la chargée des campagnes de Greenpeace sur le climat et l’énergie pour l’Afrique, s’est aussi prononcée à ce sujet. Elle a indiqué que la suppression de ce carburant marque « la fin de l’ère toxique ». La responsable a ajouté que « cela montre que si nous pouvons éliminer l’un des combustibles les plus dangereux du XX ème siècle ; nous pouvons éliminer tous les combustibles fossiles ».

Il convient de noter que le plomb était utilisé comme additif dans l’essence depuis 1922. Et ce, pour améliorer les performances des moteurs. Le Pnue a lancé sa campagne, visant à l’éliminer en 2002. La plupart des pays riches avaient interdit l’essence plombée dès les années 1980. Néanmoins, les pays à faibles revenus ont continué à l’utiliser.

Pour mémoire, la suspension de la production et la commercialisation de l’essence plombée devait intervenir au mois de février dernier en Algérie. Toutefois, l’opération de vidange des cuves de l’essence a pris beaucoup de temps. Cela, en raison de l’impact de la crise de la Covid-19 sur la demande de ce carburant.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes