Automobile Algérie : spéculation sur le prix des voitures

Automobile – Le sujet tant controversé en Algérie rebondit à nouveau avec la reprise d’activité de l’usine de Renault, sachant qu’une spéculation sur les prix des voitures neuves vient d’être créée. Retrouvez tous les détails dans la suite de notre édition du jeudi 2 juin 2022.

Le moins que l’on puisse dire c’est que les citoyens algériens guettent de près l’état d’avancement des dossiers relatifs au secteur automobile. Sachant qu’un gel a été observé suite aux restrictions imposées par le gouvernement. En plus d’une crise sanitaire qui a mis en suspens un bon nombre d’activités. Cela dit, la reprise de l’usine de Renault Algérie n’a guère été propice pour la baisse des prix des voitures et a créé une spéculation.

Au fait, si les potentiels clients attendaient ce retour d’activité c’est qu’ils espéraient observer une baisse des prix remarquable. D’autant plus que le marché des voitures d’occasion enregistre des prix exorbitants. Cela dit, la réalité était tout autre. Alors que le constructeur à Losange a repris la construction de voitures neuves, les prix affichés ont choqué plus d’un.

Il est à noter que Renault a fixé le prix de la Dacia Sandero à 277 millions de centimes. Et la Renault Symbol à 250 millions de centimes. Ainsi, ces mêmes tarifs ont observé une spéculation auprès des revendeurs. Avec une hausse qui peut aller jusqu’à 100 millions de centimes pour chaque véhicule. D’après ce qui a été rapporté par Sayarat Live.

Automobile : voici les prix des voitures Made in Bladi

En effet, les voitures Dacia Sandero et Renault Symbol construites en Algérie commencent à connaître un vrai succès sur les plateformes électroniques. Néanmoins, les prix affichés varient entre 300 et 350 pour les modèles de la Renault Symbol. Tandis que la Dacia Sandero avec moteur Diesel est proposée à 395 millions. Soit une hausse d’environ 100 millions de centimes.

En outre, la question que tout le monde se pose c’est que comment ces courtiers ont pu obtenir des quantités aussi importantes de ces voitures Renault fabriquées en Algérie. Au moment où les citoyens sont incapables d’acheter un nouveau véhicule. Même ceux qui ont déjà lancé des précommandes avant la suspension de l’activité.

Dans le détail, un concessionnaire multi-marques a proposé sur la plateforme OuedKniss, la Dacia Sandero 1.5 DCI au prix de 397 millions de centimes. Il sied de noter que la voiture dispose de tous les équipements de confort et de sécurité. Tandis qu’un autre agent dans la wilaya de Chlef a mis en vente la nouvelle Renault Symbol à un prix très élevé. Le tarif affiché serait de 381 millions de centimes.

 

 

 

 

 

 

 

 

D’un autre côté, Renault Algérie a tenu à rassurer sa clientèle. En particulier, les personnes qui ont déjà déposé des précommandes pour ces véhicules Made in Bladi. L’entreprise a indiqué qu’ils vont recevoir leurs voitures avec les anciens prix. ceux qui étaient pratiqués lors de la commande. Soit 2.039.000 DZD pour la Sandero et 1.729.000 DZD pour la Symbol.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes