28.9 C
Alger
28.9 C
Alger
mercredi, 17 juillet 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileAutomobile Algérie : le secteur des transports a besoin de 10.000 nouveaux...

Automobile Algérie : le secteur des transports a besoin de 10.000 nouveaux bus par an 

Publié le

- Publicité -

Algérie – Face à la crise qui sévit dans le secteur automobile, des spécialistes avancent le nombre de 10.000 bus à importer annuellement afin d’équilibrer le secteur des transports. On vous en dit plus à cet égard dans les lignes qui suivent.

Au vu de la situation relative au gel de l’importation et le retard dans la délivrance d’agréments, le secteur des transports fait face à une pénurie de véhicules. Afin de combler ce déficit du parc automobile en Algérie, ce domaine dirigé par Abdallah Moundji a besoin de 10.000 nouveaux bus annuellement. Il s’agit de ce que rapporte le média généraliste Echorouk et que nous relayons pour vous ce mercredi 4 mai 2022.

En effet, depuis plusieurs mois, le marché national s’enfonce dans une crise inédite. Des experts ont stipulé que le domaine des transports nécessite l’importation d’une grande quantité de bus. Cela pour compenser le déséquilibre de la flotte automobile DZ et réhabiliter le parc. Effectivement, les besoins internes oscillent entre 8.000 et 10.000 nouveaux bus.

- Publicité -

Algérie : vers le renouvellement du parc automobile 

D’autre part, un recensement national effectué par la tutelle concernée annonce que pas moins de 87.968 de bus sont en circulation en Algérie. L’âge moyen de ces véhicules de voyage routier s’élève, en moyenne à quinze (15) ans. Ce qui est à l’origine de la majorité des accidents routiers enregistrés en Algérie. C’est ce dont nous informe la même source médiatique.

Cette situation impose aujourd’hui la nécessité d’adopter des mesures urgentes afin de renouveler le parc automobile. Pour ce faire, le ministère de l’Industrie s’apprête à élaborer un nouveau cahier des charges relatif à la construction des bus. Avec une garantie d’un taux d’intégration de quarante pour cent (40 %). 

Il sied de souligner que la tutelle a déjà dévoilé la date de la disponibilité de ce cahier de charges. Le document en question devrait voir le jour avant la fin de l’année en cours (2022). Il est toujours question de ce que relate le même média qui cite une source proche du ministère.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -