30.9 C
Alger
30.9 C
Alger
vendredi, 12 juillet 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileAutomobile en Algérie : Vers la relance de la construction des voitures...

Automobile en Algérie : Vers la relance de la construction des voitures ?

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le président du Conseil national consultatif de la petite et moyenne entreprise (CNC PME), Adel Bensaci, annonce une éventuelle relance de la construction des voitures dans notre pays.

Le secteur automobile est à l’arrêt depuis presque une année, en raison de la résiliation en mai 2020 du régime d’importation des kits SKD/CKD, destinés aux usines de montage de véhicules. Adel Bensaci vient néanmoins de divulguer une éventuelle reprise de la construction des voitures en Algérie.

En effet, c’est ce que le président du Conseil national consultatif de la petite et moyenne entreprise (CNC PME), Adel Bensaci en l’occurrence, a fait savoir ce mardi 16 mars 2021, sur les ondes de la Radio Chaîne 3, au sujet des emplois supprimés dans le domaine de l’automobile, rapporte le site spécialisé, Algérie Eco.

- Publicité -

| Lire aussi : Importation et construction automobiles en Algérie : L’UPIAM propose

Lors de cette intervention, le locuteur indique que selon les bruits qui lui sont parvenus, il existe des opérateurs à qui on a autorisé de nouveau l’activation de chaînes de montage automobile. Le but recherché par là, explique l’orateur, consiste à « solder tous les encours de fabrication ». On vise aussi par cette reprise de satisfaire la demande sur les véhicules qui exerce à présent une pression énorme. 

Pour Adel Bensaci, cette décision est très intéressante. Surtout que les emplois perdus représentent un nombre très important. Ceci concerne les divers secteurs liés à la fabrication des véhicules. Que ce soit l’industrie mécanique, métallurgique et plastique. D’où la nécessité de reprendre au plus vite cette activité, afin de redonner place à ces postes, a-t-il estimé.

Sujet connexe : Importation et construction de voitures en Algérie : Ce que propose Agli

Il est à noter que les usines de montage de véhicules en Algérie représentaient quatre marques internationales. Il s’agit de Renault, Volkswagen, Kia et Hyundai. Suite à la décision du gouvernement de les stopper, ces entités ont dû mettre les clés sous le paillasson, il y a de cela une année.

- Publicité -

Pour rappel, l’ex-ministre de l’Industrie, Ferhat Ait Ali Braham, a déjà lancé des cahiers de charges. Ces derniers sont relatifs à la construction et l’importation de voitures en Algérie. Quoi qu’il en soit, le flou continue à couvrir la version vis-à-vis de ce secteur. Cependant, avec l’arrivée du nouveau ministre, Mohamed Bacha, les citoyens s’attendent à davantage de visibilité sur le dossier dans un futur proche.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -