Automobile Algérie : prix des voitures d’occasion dans différentes wilayas

Algérie – L’achat d’un véhicule est devenu tel un rêve éloigné pour certains citoyens. Cela, au vu de la crise qui se présente actuellement au niveau du marché automobile national. Dzair Daily vous rapporte, aujourd’hui, le prix de quelques voitures d’occasion en Algérie. 

Le dossier de l’importation des voitures en Algérie n’étant pas encore réglé fait que le seul moyen pour les citoyens d’acquérir un véhicule est de se diriger vers le marché des voitures d’occasion avec des prix qui dépassent, des fois, la raison. On vous rapporte justement, ce 1er août 2021, le prix de certaines voitures de seconde main. 

Cela, afin de vous faire une idée bien précise des prix qui circulent actuellement sur le marché automobile national. Et tout particulièrement au niveau du marché hebdomadaire des véhicules d’occasion d’Azzaba dans la wilaya de Skikda. En plus de celui de Tidjelabine situé à l’est de Boumerdes.

On commencera donc par citer l’exemple d’une Suzuki Alto K10 2013. Celle-ci a circulé 124.000 Km, confie son propriétaire. Ce dernier continue en déclarant ne pas avoir voulu se séparer de son bien au prix de 102 millions de centimes. Et pour cause, son souhait est de la vendre bien plus cher, soit au montant de 110 millions de centimes, a proféré l’interlocuteur. 

De son côté, un détenteur d’une Volkswagen Caddy Édition 30 datant de l’année 2013 déclare accepter de vendre sa voiture seulement à un prix qui dépasserait les 300 millions de centimes. Et ce, même si un acheteur intéressé lui avait proposé, plutôt dans la journée, 292 millions.

Un prix qui n’est finalement pas très loin de celui que souhaitait le vendeur. Et pour citer un dernier exemple, on abordera cette fois-ci le cas d’une Ibiza 2013 que son propriétaire désire vendre à un prix qui dépasserait les 240 millions de centimes. Un montant qui est de loin supérieur au prix d’achat de ladite voiture. 

Les citoyens perdus face à cette flambée des prix : voici ce qu’ils proposent

En effet, et à l’issue de l’émission spécialisée « Toutes Options » diffusée sur Ennahar Tv, certains citoyens ont voulu prendre la parole. Cela, afin de donner leur avis sur les prix qui circulent actuellement au niveau du marché automobile national.

Selon la majorité d’entre eux, les prix sont inaccessibles. Un simple citoyen ne pourrait donc jamais se procurer une voiture avec les montants actuels. C’est pourquoi, un intervenant a déclaré que la seule solution pour remédier à cette crise était que l’État s’active dans le dossier d’importation.

Selon le même locuteur, l’entrée des voitures neuves et d’occasion au pays allait, pour sûr, baisser les prix des véhicules. Et donc permettre aux citoyens d’acquérir un véhicule avec un budget, plus ou moins, abordable.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes