Automobile Algérie : la pénurie des pièces détachées se poursuit

Automobile – L’automobiliste en Algérie fait recours à la débrouille pour changer les pièces bousillées de sa voiture. Dzair Daily évoque les détails dans ce numéro du 7 novembre 2021. 

Le secteur automobile en Algérie se retrouve au cœur de la controverse. Il est en grande difficulté. On a même assisté à des dérives alarmantes. Elles ont été prouvées et condamnées par la justice. Heureusement ! Mais ça n’empêche que le secteur se noie à présent dans des obstacles persistants. Parmi eux, la pénurie des pièces détachées. La goutte qui a fait déborder le vase. 

C’est un peu dommage pour un secteur qui avait un début prometteur. Il a prouvé posséder des chances de réussite énormes. Il pouvait se créer un avenir radieux. Seulement, les intentions destructrices et l’appétit gourmande « des tenants de l’ancien régime » ont tout gâché. Ils ont, en l’espace de trois (3) ans, créé le chaos dans ce domaine à potentiel.

C’est sur quoi revient le site spécialisé Auto Media DZ. En effet, le conducteur algérien se retrouve aujourd’hui dans des conditions compliquées. Car non seulement il ne peut prétendre à l’achat d’une voiture en raison de la pénurie. Mais aussi, il doit recourir à la débrouille. Et ce, pour changer les pièces de son véhicule.

« Une nouvelle réglementation serait derrière la pénurie des pièces de rechange »

En réalité, un nouveau règlement a été instauré sous l’impulsion du ministère du Commerce, qui tend à réorganiser l’activité d’importation de produits destinés à la revente en l’état ainsi que la volonté des autorités à diminuer les dépenses en devises. Cette nouvelle réglementation est tombée comme un coup dans le nid de guêpes.

Et elle a soudainement limité l’approvisionnement du marché national en pièces de rechange, selon la même source médiatique. Instaurant alors, une situation de pénurie. Particulièrement, pour quelques pièces de rechange indispensables au fonctionnement de la voiture. Bien évidemment, les prix des pièces ont connu une flambée remarquable.

Cette insuffisance touche nécessairement de multiples marques mondiales présentes en Algérie. Ce qui a induit, depuis des jours, à une course en quête d’un filtre à carburant, d’un injecteur ou d’un kit d’embrayage.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes