Automobile Algérie : « Ne pas acheter des voitures pour l’heure », recommande un expert

Automobile – Les prix des voitures en Algérie s’enflamment en cette période, en raison de l’insuffisance de l’offre et la forte demande et un expert préconise aux citoyens de s’abstenir d’acheter des voitures neuves ou d’occasion.

Cet expert, c’est Zaki Hariz, le président de la Fédération algérienne de protection des consommateurs (FAC), selon lequel acheter des voitures au stade actuel du marché automobile en Algérie se révèle être une mauvaise affaire. En l’occurrence, en cette phase, où les prix présentent une hausse de 50 % par rapport à leur taille réelle.

Cette augmentation est principalement due au manque de l’offre au regard de l’importante demande. Le gel de l’importation des véhicules depuis l’année 2017, ainsi que l’arrêt d’activité des usines d’installation depuis le début de l’année 2019, a fait que l’Algérie soit conduite à un marché de l’automobile sans importation et fabricants, menant à une flambée des prix.

C’est selon le média arabophone Sayarati Live qui a rapporté les propos du responsable. A fortiori, l’orateur conseille aux citoyens algériens de patienter. À savoir, attendre le retour de l’importation en Algérie. Dans cette optique, l’importation contribuera à l’approvisionnement du marché automobile.

Ceci aboutira à l’augmentation de la demande et par la même occasion, entraînera inévitablement la baisse progressive des prix. « Fou », c’est de quoi a qualifié Youcef Nebbache, l’ancien président de l’Association des concessionnaires en Algérie, celui qui achète une voiture en cette période.

Une longue attente qui pourrait présager une renaissance du marché de l’automobile

En effet, l’ex chef de l’AC2A, a mis en exergue l’augmentation des prix qui dépasse même le double du prix réel. À l’instar de Hariz, Nebbache avise qu’il est nécessaire de guetter la réintégration d’importantes importations de voitures avant de se précipiter à l’achat. Ce qui garantira la chute des prix, selon lui.

Le ministère de l’Industrie a reçu jusqu’à présent plus de trente quatre (34) dossiers pour l’importation de véhicules. Selon la source précitée, une commission interministérielle chargée de l’étude de ces dossiers procèdera à leur examen demain. C’est-à-dire le 25 juillet 2021.

L’annonce des premières marques de voitures qui traverseront le seuil de l’Algérie est très prochaine. Une déclaration fortement attendue. Elle suscite l’intérêt de beaucoup de citoyens. Et de professionnels. Elle verra bientôt le jour. C’est ce qu’a évoqué le média spécialisé dans l’automobile.

Néanmoins, en attendant l’affirmation du ministère concerné, les citoyens se doivent d’attendre comme des experts de l’automobile l’ont précédemment mis en avant, car rien n’est conclu jusqu’à l’annonce officielle du retour de l’importation de véhicules neufs . C’est pour ne pas nourrir de faux espoirs les citoyens algériens.  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes