AccueilÉconomieAutomobileAutomobile Algérie : du nouveau pour les voitures électriques et hybrides

Automobile Algérie : du nouveau pour les voitures électriques et hybrides

Automobile – La loi de finances 2023 prévoit de nouvelles mesures concernant les voitures électriques et hybrides en Algérie. Dzair Daily vous apporte plus de détails à ce sujet dans les lignes qui suivent. 

Sur la table de l’Assemblée populaire nationale (APN), le projet de la loi de finances (PLF) 2023 apportera du nouveau concernant l’importation des véhicules en Algérie, plus précisément les voitures hybrides et électriques. En effet, les personnes intéressées par l’importation de ce type de véhicules bénéficieront de plusieurs avantages, d’après le susdit document.

Ainsi, si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de cette édition du 16 octobre 2022. Tout d’abord, on notera que cette législation ne va apporter aucune taxe supplémentaire qui surchargerait le pouvoir d’achat des citoyens. Dans ce sillage, on précisera que le PLF 2023 sera préparé pour la première fois selon les dispositions de la loi organique n°18-15.

À cet effet, des facilités sont attendues quant au dossier de l’importation des voitures de moins de 3 ans. Pour rappel, le gouvernement a autorisé les citoyens algériens à importer ces engins d’occasion.

La voiture importée doit alors être utilisée à des fins personnelles et non à un usage à finalité commerciale. Dans le détail, tout intéressé peut importer un seul véhicule tous les trois ans. Il doit résider en Algérie et s’acquitter de tous les frais indiqués par la loi. Il s’agit là de ce que rapporte le quotidien généraliste arabophone Echorouk

Plusieurs avantages seront accordés pour l’importation des voitures électriques et hybrides 

Selon la même source médiatique, le gouvernement envisage d’accorder plusieurs avantages fiscaux pour l’importation des voitures électriques et hybrides. Et ce, en vue d’encourager l’importation de ce type de véhicules, eu égard de leurs bienfaits. De ce fait, celui qui veut acquérir un véhicule hybride ou électrique pourra bénéficier du dédouanement partiel.  

Dans le détail, le paiement est fixé à 20% du montant des droits et redevances. Cela concerne les véhicules dont la cylindrée est supérieure à 1 800 centimètres cubes, égale ou inférieure à 2 000 cc. Par rapport aux véhicules dont la cylindrée est supérieure à 2000 cc et égale ou inférieure à 2500 cc, le taux de paiement est à hauteur de 50% du montant des droits et redevances.

Le projet de la loi de finances (PLF) 2023 prévoit le paiement de tous les droits de redevances (pour les cylindrés qui dépassent 2500 ou 3000). Et cela, pour les véhicules à moteur « diesel » ou hybride « diesel et électrique », mentionne en outre le média Echorouk.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes