Automobile Algérie : interdiction de circulation du vendredi à dimanche pour ces voitures

Automobile – On vous expose, ce 28 novembre 2021, la liste des véhicules interdits de circulation de vendredi à dimanche en Algérie. 

En prévision aux élections locales d’hier, le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire a fait une annonce. Celle qui implique en Algérie l’interdiction de circulation automobile liée aux véhicules transportant des marchandises. Cela dès vendredi à minuit jusqu’à dimanche matin.  

Ainsi, selon le communiqué du ministère relatif à la circulation routière, les dispositions étaient prises du vendredi à 00H 00 jusqu’à dimanche à 5 h 00. C’est en ce qui concerne les transporteurs de marchandises tels que les gravats, le sable, le bois. Mais également dérivés et tous les autres matériaux de construction. De surcroît, l’interdiction inclut le transport des citernes de carburant. Et le transport ferroviaire de marchandises. C’est d’après l’APS.

Marché de l’automobile 2022 : voici les marques qui seront présentes en Algérie

Dans l’optique de satisfaire la demande dans le marché de l’automobile en Algérie, la Commission des recours du ministère de l’Industrie a joint les potentiels concessionnaires. Ceux ayant déposé leurs dossiers  pour importer des véhicules neufs. 

Alors en vue de délivrer les autorisations définitives pour l’importation de voitures, ladite commission a fait part des noms des marques qui feront leur entrée sur le marché automobile algérien en 2022. On mentionne alors la marque JAC et JMC. Mais également, Chery, Mahindra, BAIC, Kia et Hyundai. 

Par ailleurs, on indique la marque Geely, ou encore MAN. Et Hangcha et Maxwell pour les travaux publics. Cela par le biais de huit (8) concessionnaires dont le nom a été publié par la Commission technique. Toutefois, sous certaines réserves. C’est selon Sayarat Live

Par conséquent, lesdits concessionnaires sont en attente d’une réponse définitive. Cela après le gel de leur activité depuis 5 ans. De ce fait, le délai de 20 jours imposé par le décret exécutif apparaît dans le Journal Officiel, indique un retour très prompt à leur égard.    

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes