7.9 C
Alger
7.9 C
Alger
jeudi, 22 février 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileAutomobile Algérie : cette infraction au Code de la route peut coûter...

Automobile Algérie : cette infraction au Code de la route peut coûter plus de 2.000 DA

Publié le

- Publicité -

Algérie – Si vous êtes conducteur d’automobile, cette édition du dimanche 19 février 2023 pourrait vous être utile afin d’éviter une amende supérieure à 2.000 DA si vous commettez ce type d’infraction au Code de la route.

En effet, le Code de la route est fait pour être respecté. Tout conducteur doit en fait suivre à la lettre ses instructions dans le but d’éviter tout danger sur la route. Toutefois, certains usagers de la route ne mesurent pas la dangerosité de leur acte. Afin de remédier à cela, les services de la Gendarmerie nationale en Algérie sanctionnent une infraction au Code de la route à plus de 2.000 DA.

Effectivement, sur sa page Facebook, « Tariki », la GN a émis une note concernant une contravention routière. Notamment la sanction qu’engendre ce comportement puni par la loi. Il s’agit de l’arrêt ou du stationnement d’un véhicule le devant des trottoirs peints en rouge et blanc, a-t-on souligné dans le même communiqué.

- Publicité -

Dans le détail, le même organisme a informé l’ensemble des automobilistes qu’une amende découle systématiquement après un tel comportement. Cette infraction est alors passible d’une amende dont le montant minimal est estimé à 2.500 DA. Et ce, conformément à l’article 66/B-7 de la loi n°01-14 modifiée et complétée.

Code de la route : 2.500 DA pour un autre type d’infraction

En effet, les éléments de la Gendarmerie nationale ont dernièrement émis une autre instruction. Celle-ci porte sur une catégorie d’infraction routière très répandue en Algérie. Il s’agit du stationnement des voitures sur les trottoirs. Décrit comme comportement dangereux et est considéré comme une violation des droits des piétons et usagers des trottoirs.

Cela dit, le même communiqué a fait savoir que cette infraction est contraire aux règles routières. Étant donné que l’auteur de cet acte expose les piétons au danger. Et ce, en les obligeant à marcher au milieu de la route pour esquiver les voitures garées sur le mauvais endroit. La contravention routière en question entraîne alors une amende minimale de 2.500 DA.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -