13.9 C
Alger
13.9 C
Alger
mercredi, 22 mai 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileAutomobile : l’Algérie est prête pour la voiture électrique ?

Automobile : l’Algérie est prête pour la voiture électrique ?

Publié le

- Publicité -

Automobile –  Alors que la voiture électrique s’est démocratisée en Europe et dans les pays développés, l’Algérie souhaite l’introduire sur son territoire. Nous tenterons, dans cet article du 7 février 2023, d’apporter quelques éléments de réponse à l’interrogation qui revient sans cesse : le marché algérien est-il vraiment prêt pour ce type de véhicules ?

Alors que la contrainte environnementale se fait de plus en pesante, l’Algérie tente de suivre le rythme des pays développés et envisage d’introduire la voiture électrique. Toutefois, avant de pouvoir importer des cargaisons de ces automobiles, il faudra prendre en considération de nombreux facteurs.

Le gouvernement algérien envisage d’imposer aux concessionnaires l’obligation d’importer un quota de voitures électriques et hybrides. Mais avant d’obtenir la confiance des citoyens, qui se sentiront à l’aise pour importer ces véhicules, il y a quelques préparatifs à effectuer. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien arabophone El Khabar.

- Publicité -

En effet, les propriétaires de véhicules roulant au Sirghaz se plaignent de ne pas avoir assez de stations de carburant disponibles. Il serait donc actuellement impensable pour les Algériens d’acquérir des voitures électriques. Du moins pas avant la généralisation de bornes de recharge électriques sur tout le territoire national, disent beaucoup. 

Voitures électriques : le gouvernement envisage de les introduire en Algérie

C’est dans ce contexte que les autorités ambitionne d’accélérer le rythme de préparation afin d’introduire les véhicules électriques. Ceci dans un premier temps dans le but de réduire les émissions de carbone. L’Algérie compte présentement deux stations de recharge. Les avis divergent alors quant aux emplacements dans lesquels installer les nouvelles. 

Certains préconisent de les établir au niveau des autoroutes. Cela au moment où d’autres préfèrent les grandes villes, sous prétexte que les voitures électriques sont généralement utilisées pour les courtes distances. D’un autre côté, l’importation de voitures électriques impliquerait aussi la mise en place de garages pour l’entretien et la réparation de ces dernières. Cela tout en assurant la disponibilité de pièces de rechange et de fournitures.

- Publicité -

Pour résumer, les autorités responsables sont tenues de fournir toutes ces conditions. Il n’y a que de cette façon que la confiance des consommateurs pourra être acquise. Le marché des voitures électriques est toutefois prometteur. Les constructeurs ne cessent d’investir dans ce domaine. Ils prévoient d’ailleurs de produire 54 millions de ces voitures d’ici l’année 2030.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -