25.9 C
Alger
25.9 C
Alger
mercredi, 17 juillet 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileAutomobile : l'Algérie entre en négociations avec les géants de la construction...

Automobile : l’Algérie entre en négociations avec les géants de la construction de voitures

Publié le

- Publicité -

Automobile – Le ministère de l’Industrie affirme que l’Algérie entame des négociations avec les géants de la construction de voitures pour apporter du nouveau au marché automobile national. On vous livre toute l’information dans ce numéro du 18 avril 2022.

Face à la cherté extrême de l’ensemble des véhicules sur le territoire national, le ministère de l’Industrie fait un pas en vue de régler la situation. En effet, le ministère de l’Industrie a annoncé que l’Algérie vient d’entrer en négociations avec les géants de la construction de voitures. C’est en tout cas ce que rapporte le site spécialisé Sayarat Live conformément aux précisions du média arabophone Echorouk.

Ainsi, l’État algérien a invité certains producteurs mondiaux et propriétaires de grandes marques à venir apporter leur savoir-faire et technologie en Algérie. En parallèle, les autorités nationales coordonnent également avec les concessionnaires locaux. C’est afin de les préparer à conclure sur d’éventuels partenariats.

- Publicité -

En fait, cette initiative se présente comme la meilleure alternative en attendant que le cahier des charges qui régit l’importation des voitures voit la lumière. D’ailleurs, le département ministériel concerné table sur cette mesure pour mettre fin à la raréfaction sans précédent des voitures. Mais aussi, casser donc la forte cadence des hausses des prix.

Marché automobile en Algérie : voici ce qu’envisage le ministère de l’Industrie

Selon les données du média susmentionné, le ministère de l’Industrie prépare actuellement 4 nouveaux cahiers des charges. Ces derniers concernent principalement la fabrication de véhicules en Algérie, chaque catégorie séparément. Concernant le taux d’intégration, la tutelle indique une garantie pouvant atteindre la barre de 40 %.

Dans le détail, le département ministériel a entamé une série de réunions avec les concessionnaires nationaux durant cette semaine. Il s’agit essentiellement de ceux actifs dans le domaine des vélos, motos, tracteurs agricoles, tracteurs industriels, camions, semi-remorques et autobus.

- Publicité -

À ce propos, on note que le premier cahier de charges est relatif à la fabrication des tracteurs agricoles tandis que le deuxième concerne les poids lourds et les tracteurs routiers. En revanche, le ministère organisera d’autres rencontres dans les jours à suivre. Ça sera avec les producteurs de bus, ainsi que les producteurs de vélos et de motos. Ainsi, les deux parties procéderont à tracer tous les futurs axes de fabrication.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -