15.9 C
Alger
15.9 C
Alger
lundi, 15 avril 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileAutomobile Algérie : un crédit pour l’achat de 100 voitures

Automobile Algérie : un crédit pour l’achat de 100 voitures

Publié le

- Publicité -

Algérie – Al Baraka Bank accorde un crédit pour les particuliers et les professionnels, ce qui a permis l’achat de cent (100) voitures. Dzair Daily vous en dit plus, ce mercredi 11 août 2021. 

Depuis quelques années maintenant, le secteur automobile peine à sortir la tête de l’eau dans notre pays. En effet, aucune voiture n’a pu faire son entrée en Algérie. Ce qui a amené à faire grimper les prix des véhicules à des montants très onéreux, ont témoigné plusieurs citoyens. C’est pourquoi le groupe bancaire Al Baraka a décidé d’accorder un crédit pour aider à l’achat de voitures en Algérie.

Sachant que ces dernières ont été produites à l’usine de production de véhicules située à Oued Tlelat dans la wilaya d’Oran. Une opération qui a permis de vendre cent (100) voitures de type Renault Symbol et Sandero Stepway.

- Publicité -

Parmi elles, 50 ont été commercialisées auprès des citoyens sous forme de prêt à la consommation. Tandis que les 50 autres voitures ont été commercialisées aux professionnels selon la formule de crédit bail. Ou plus communément appelée crédit leasing. C’est en tout cas ce que rapporte le quotidien arabophone Echorouk.

Pourquoi ne pas avoir commercialisé de voitures durant plusieurs mois ?

C’est là une interrogation à laquelle a bien voulu répondre un responsable et fonctionnaire dans une banque Al Baraka. L’intervenant a alors affirmé que son établissement n’a pas gelé la vente de voitures avec ses diverses formules. 

C’est-à-dire sous forme de prêt à la consommation ou de crédit bail. Selon le responsable, l’arrêt de l’octroi de ces crédits est dû à la rareté des véhicules et leur absence au niveau du marché automobile algérien. C’est aussi ce dont nous informe la même source. 

- Publicité -

Notons aussi que lesdits véhicules produits par l’usine de production Renault à Oran sont, en fait, des voitures qui ont été montés avec les kits SKD et CKD bloqués plusieurs mois dans différents ports du pays. Cela, suite à une décision gouvernementale qui a permis de dédouaner les pièces en question après avoir porté l’affaire en justice. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -