22.9 C
Alger
22.9 C
Alger
mercredi, 19 juin 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileAutomobile Algérie : vers la construction de voitures électriques et hybrides

Automobile Algérie : vers la construction de voitures électriques et hybrides

Publié le

- Publicité -

Automobile – Une nouvelle stratégie de construction automobile s’annonce en Algérie concernant les voitures électriques et hybrides. On vous dit tout, ce 13 février 2022.

Révélé par le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, un plan d’action inédit verra le jour en Algérie compte tenu de la construction de voitures électriques et hybrides. Il s’agira d’une filière automobile flambant neuf dans notre pays. Une initiative qui intervient dans le cadre de la transition énergétique fixée comme objectif par le gouvernement depuis quelques années. C’est en tout cas ce que rapporte l’APS.

En répondant aux interrogations concernant l’évolution des négociations en faveur de la construction automobile en Algérie, le ministre en question a mis un point en exergue. Il est désormais important pour notre pays d’investir dans le secteur des énergies propres et renouvelables, a-t-il déclaré. C’est donc ce qui prime pour la relance de cette industrie.

- Publicité -

En effet, après la suspension des importations de voitures neuves vers l’Algérie, beaucoup attendent la réponse définitive qu’accordera le gouvernement. Celle s’adressant aux constructeurs de marques mondiales intéressés par l’implantation dans notre pays. Cependant, aucun choix n’a encore été fait. Pendant ce temps, le responsable et son département attendent de trouver un terrain d’entente dans un cadre réglementaire qui donnera profit aux deux parties. Et ce, dans la transparence, a-t-il souligné.

Importation de véhicules neufs : le mot du ministre de l’Industrie

Afin d’éviter les erreurs qui ont coûté cher au secteur auparavant, le ministère de l’Industrie, Zeghdar se dit appliqué à répondre aux besoins actuels. C’est-à-dire en examinant toutes les possibilités de relance tout en minimisant les risques de déficit budgétaire à l’État.

À cet effet, il explique que le cahier des charges relatif à l’importation de voitures neuves a intégré de nouvelles révisions selon les instructions du président de la République. Celles-ci sont censées apporter de nouvelles facilités aux concessionnaires.

- Publicité -

Quant à ce retour de l’importation des véhicules tant attendu en Algérie, l’expert sus-cité soutient qu’elle doit s’accompagner d’une véritable relance de l’industrie mécanique dans notre pays. A savoir, des activités orientées initialement au marché national. Toutefois avec un objectif d’exportation à long terme, a-t-il révélé.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -