AccueilÉconomieAutomobileAutomobile Algérie : des concessionnaires disent comment en finir avec la flambée...

Automobile Algérie : des concessionnaires disent comment en finir avec la flambée des prix en 2022

Automobile – Les concessionnaires automobiles évoquent la seule façon par laquelle on pourrait stabiliser les prix des voitures en Algérie. Retrouvez toute l’information dans ce numéro du 08 décembre 2021. 

Les prix sur le marché automobile connaissent toujours des niveaux surprenants en Algérie. Notamment, à cause de l’arrêt de l’importation de voitures neuves. À ce propos, l’Association des concessionnaires automobiles fait des déclarations. Dans lesquelles, elle explique comment en finir avec cette pénurie. Cela dans le marché automobile d’ici à 2022. Le site spécialisé Autobip nous a dévoilé davantage de détails sur le sujet. 

En effet, les agents automobiles proposent une issue pour faire face à la hausse des prix de voitures. Il s’agit d’accélérer les procédures pour reprendre l’importation. Ils demandent alors à la Commission des recours auprès du ministre de l’Industrie de passer à la vitesse supérieure. Cela dans l’étude des dossiers. On parle donc de ceux des candidats pour la reprise de l’importation de voitures. 

Ces derniers répondent également à toutes les nouvelles exigences du ministère de l’Industrie. En fait, il s’agit de huit (8) dossiers qui ont toutes les chances d’obtenir les approbations pour reprendre l’importation. Les agents automobiles expliquent alors que si l’activité reprend rapidement, l’année 2022 verra la disponibilité des véhicules neufs qui débarquent sur le marché algérien.  

Les concessionnaires automobiles adressent un message à Tebboune  

En effet, l’Association des concessionnaires automobiles a adressé un message au chef de l’État. Dans celui-ci, l’organisation applaudit la récente décision du Président. On parle de celle relative à l’accélération des procédures pour reprendre l’importation de voitures. L’Association susmentionnée salue aussi la décision de Tebboune de libérer rapidement les crédits. Cela pour reprendre l’activité de l’importation de véhicules neufs.    

En outre, les distributeurs automobiles soulignent que la suspension de l’importation de véhicules neufs a trop duré. On note alors cinq ans d’arrêt. De ce fait, les prix des voitures se sont multipliés. Par conséquent, les Algériens trouvent des difficultés à acheter une nouvelle voiture. Les concessionnaires évoquent également des violations de la dans de nombreuses opérations de vente et d’achat.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes