AccueilÉconomieAutomobileAutomobile Algérie : borne de recharge des voitures électriques bientôt disponible

Automobile Algérie : borne de recharge des voitures électriques bientôt disponible

Automobile – À la lumière des nouvelles instructions, promouvant l’importation des voitures électriques, la première borne de recharge des voitures électriques, en Algérie, installée au niveau de la station Naftal de Chéraga sera bientôt opérationnelle.

À la lumière de l’introduction imminente, dans le secteur de l’automobile en Algérie, voitures électriques, une première borne de recharge a été installée. Cette dernière permet l’alimentation des véhicules électriques. Le dispositif de recharge sera fonctionnel, à partir de jeudi prochain. C’est ce dont nous informe le média spécialiste, Carvision.

L’intégration de cette première borne reflète alors les déclarations du gouvernement algérien sur la transition énergétique et la réduction de la facture des importations. Selon la même source médiatique, la borne en question est l’œuvre d’une entreprise algérienne. Il est question de Amimer Énergie, basée à Seddouk, dans la wilaya de Béjaïa en Kabylie. Cette dernière est en effet leader en Algérie dans le domaine des énergies renouvelables.

En ce qui se rapporte au mode d’utilisation de cette technique d’alimentation des voitures électriques, il est simple. L’accès se fait par le biais d’une carte magnétique prépayée. Cette dernière permet d’effectuer plusieurs opérations. On évoque, notamment, la consultation de son solde et la localisation de la borne. Il s’agit de ce que rapporte la même source.

Usage de la borne de recharge : les formules d’abonnements disponibles

La carte fournit également des données sur l’état de la recharge, ainsi que le temps de recharge restant. D’autre part, le média susmentionné a affirmé la disponibilité de trois (3) formules d’abonnements, à savoir mensuels, trimestriels et annuels.

En outre, la borne de recharge permet d’alimenter deux voitures électriques simultanément, à une puissance de 43 KW. C’est en tout cas ce que mentionne le site Web. Ce mode de charge à « gros débit » permet, ainsi, de réduire considérablement le temps de recharge.

Pour mémoire, de nouveaux changements sont parus dans le dernier décret exécutif publié au Journal Officiel (JO) numéro 34. Le texte stipule l’affectation d’un quota de 15 % du total des véhicules importés aux véhicules électriques.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes