AccueilÉconomieAutomobileAutomobile : des agences de contrôle technique font polémiques en Algérie

Automobile : des agences de contrôle technique font polémiques en Algérie

Automobile – Les agences de contrôle technique de véhicules ont suscité une véritable controverse en Algérie, en raison de la délivrance jugée douteuse du procès-verbal. Dzair Daily rapporte pour vous davantage de détails ce jeudi 06 janvier 2022.

En effet, notre pays figure parmi les nations enregistrant un nombre élevé d’accidents de circulation. Les statistiques du centre national de prévention et sécurité routière montrent que les causes directes sont liées au conducteur. Mais aussi 0 l’état de la voiture. En Algérie comme partout ailleurs dans le monde, les agences de contrôle technique incarnent un rôle important dans la réduction des accidents et la préservation de la santé publique.

Dernièrement le sujet de la sécurité routière a fait couler beaucoup d’encre. Les entreprises de contrôle technique ont déclenché une polémique en Algérie. Et ce, à cause de l’état dégradé de certains véhicules circulant sur nos routes. Il s’agit de toute manière de ce que rapporte le média arabophone Echorouk, dans son numéro de ce mercredi.

Effectivement, la délivrance « aléatoire » du procès-verbal du contrôle technique a mis en rogne certains citoyens. Ces derniers ont plus de raisons de s’offusquer des propriétaires des stations. Ils accusent, en effet, les contrôleurs de faire de cette activité un « business ». Et de travailler pour satisfaire les clients qui obtiennent le document par favoritisme.

Il est question là encore de ce que mentionne le quotidien généraliste susvisé. En outre, l’enquête menée par le média a révélé que certains contrôleurs agréés se contentent de vérifier uniquement, deux (02) équipements. Cependant, le contrôle technique devrait porter sur dix (10)  organes. Et ce, conformément au décret exécutif numéro 03-232 du 10 juin 2003.

Algérie : l’octroi des procès-verbaux de contrôle technique falsifiés

D’autre part, des témoins approchés par le même média ont affirmé que des propriétaires des stations obligent les agents à falsifier les documents du contrôle technique et de contourner les règlements. Ainsi que de faire passer le plus grand nombre de voitures. Cette situation a obligé de nombreux travailleurs ayant une conscience morale vive, à démissionner.

Il sied de souligner que l’octroi dudit PV est indispensable pour la mise en circulation des voitures en Algérie. La non-disponibilité du ce papier peut exposer l’automobiliste à de lourdes sanctions imposées par le gouvernement.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes