ÉconomieVotre Argent

Assurance en Algérie : 2500 milliards de crédits pour les Algériens en 2020

0
algérie assurance crédits 2020
S'abonner :

Algérie – Le secteur des assurances se trouve dans une mauvaise passe, puisque beaucoup d’Algériens en 2020 ont des crédits auprès des compagnies d’assurance se portant jusqu’à 2500 milliards de centimes.

C’est l’Union Algérienne des Sociétés d’Assurance et de Réassurance (UAR) qui a révélé le montant en question. La soustraction au paiement des cotisations d’assurance a, paraît-il, placé la barre haute. Depuis le 1er janvier 2020, les crédits des Algériens auprès des compagnies d’assurance en Algérie ont atteint alors 2500 milliards de centimètres.

Une source à l’intérieur de l’UAR a déclaré que le taux de paiement des factures d’assurance et des souscriptions avait chuté de 30%; a rapporté mardi le quotidien algérien Echorouk. Ladite chute est survenue au cours des six (6) premiers mois de l’année 2020. La cause de cet état des lieux consiste en la situation difficile vécue par les opérateurs économiques. Ceci pendant la période du confinement.

Les sociétés d’assurance doivent des factures impayées à leurs clients sur la période allant du 1er janvier au 1er juin 2020. Avec donc 2500 milliards de centimes. Ce montant énorme concerne des citoyens propriétaires de véhicules, d’usines, unités de production et même d’agences de voyages. Parce que beaucoup de ces opérateurs ont cessé leur activité pendant la mise en quarantaine.

Ce que demandent en Algérie les sociétés d’assurance pour 2020 

Selon le même média, le nombre de compagnies d’assurance a diminué de 30 % au cours de l’année en cours. 20 % en raison des effets de la double crise sanitaire et économique. Les 10 % restant sont liés à la mesure contenue dans la Loi de finances (LF 2020).  Cette mesure oblige les compagnies d’assurance à percevoir la taxe sur l’environnement. Par conséquent, beaucoup de clients ont fui ces compagnies. Inutile de souligner que pareille chose a coûté cher aux sociétés en question. 

Les compagnies ont en revanche accepté d’indemniser les Algériens assurés pour les pertes économiques induites par la pandémie; y compris les pertes de l’emploi. Mais aussi de reporter le paiement des primes d’assurance aux sociétés économiques confrontées à des difficultés financières. Cependant, en échange, les entreprises de l’UAR ont demandé un certain nombre de franchises au ministère des Finances pour faire face à la crise.

Soulignons par ailleurs que l’UAR se réunira lundi prochain pour élire un nouveau président. Celui-ci succèdera à Brahim Djamel Kessali, qui a été nommé secrétaire général du ministère des Finances. Une correspondance de l’organisation, en possession du journal arabophone souligne que le second semestre de 2020 sera difficile. Les compagnies d’assurance s’attendent à connaître une crise de liquidité aiguë.

Article recommandé :  Algérie : Ces compagnies d’assurance qui « arnaquent » les algériens

Accusée de vol, la femme de l’international Algérien Adam Ounas répond

Article précédent

Algérie : L’examen du BEM 2020 sera « facultatif » cette année

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires