11.9 C
Alger
11.9 C
Alger
mardi, 14 mai 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureFaits DiversAssassinat d’une infirmière et blessure d’une autre en Algérie : Benbouzid s’exprime...

Assassinat d’une infirmière et blessure d’une autre en Algérie : Benbouzid s’exprime sur les faits

Publié le

- Publicité -

Santé – Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, évoque l’affaire de l’assassinat de la jeune infirmière tuée dans des conditions atroces, au niveau de la capitale de l’Algérie, sous les yeux de sa collègue qui se retrouve actuellement sous surveillance médicale. Apprenez-en plus ce 29 juin 2022.

Le milieu médical n’est pas épargné par la violence. Selon des études considérées, on estime que plus d’un tiers des personnels hospitaliers algériens vivent au moins un épisode d’attaque verbale ou physique sur leur lieu de travail et en dehors. Des faits accablants dont a été victime une infirmière de l’hôpital de Béni Messous, dans la banlieue ouest d’Alger, en Algérie, qui n’a pas survécu à une tentative d’assassinat à l’arme blanche. 

C’est en effet une véritable tragédie qui a frappé le secteur de la santé algérien hier mardi 28 juin 2022. Alors qu’elle s’apprêtait à se rendre à son poste de travail, comme chaque matin, aux côtés d’une de ses collègues, une infirmière a subi une très violente agression physique et un vol à l’arraché.

- Publicité -

Les deux jeunes femmes ont été menacées par un homme armé qui tentait de dérober leurs sacs. Dans la lutte qui s’en était suivie, le malfaiteur a causé à l’une d’elle plusieurs fractures. Cela avant de poignarder à mort la deuxième.

Sans une once de compassion, il a pris la fuite, muni des biens des deux victimes. Cette agression mortelle aurait eu lieu vers 8 h 00. Elle se serait déroulée aux environs du cimetière de Béni Messou. Il s’agit là de ce que rapporte la chaîne de télévision privée El Hayat TV

Attaque à Alger : le ministre rend hommage à la victime et à la survivante 

Accompagné de plusieurs membres du MSPRH, Abderrahmane Benbouzid a tenu à être au chevet de la survivante du crime. Il s’est alors rendu au CHU de Béni Messous peu après les faits. La raison de sa visite était de s’enquérir de l’état de santé de cette dernière mais également de venir près des proches de la victime défunte.

- Publicité -

« Nous tenions à exprimer notre sympathie et solidarité à la famille éplorée de la regrettée infirmière. Nous leur présentons une nouvelle fois nos plus sincères condoléances ». C’est ce qu’a en effet déclaré le membre du gouvernement, déglutissant avec difficulté. Il s’est exprimé au micro de la la chaîne Ennahar TV.

Et au ministre de poursuivre d’une voix tremblante : « Elle n’était âgée que de 32 ans et s’apprêtait à se marier. Elle est partie, et avec elle, une partie de ses parents aussi ». 

D’après le même responsable, l’état de santé de l’infirmière qui a survécu à son agression est « stable ». « La victime blessée a reçu les soins nécessaires. Elle est désormais hors de danger ». C’est ce qu’a par ailleurs informé Abderrahmane Benbouzid. Ce dernier n’a toutefois pas donné des précisions quant à cette affaire d’assassinat des deux jeunes infirmières.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -