ASL Airlines maintient ses vols entre l’Algérie et la France

Algérie – Malgré la décision du gouvernement français de fermer ses frontières aux pays extérieurs à l’UE, la compagnie aérienne, ASL Airlines, a annoncé ce dimanche, 31 janvier, le maintien de ses vols spéciaux entre la France et le pays.

Pour empêcher la propagation des variants du coronavirus et éviter un 3e confinement, la France a décidé de fermer ses frontières aux voyageurs en provenance d’un pays hors de l’espace européen. Sauf motif impérieux et cela jusqu’à nouvel ordre. Malgré cela, ASL Airlines poursuit encore ses vols spéciaux, rapporte le média spécialisé Visa-Algérie

En effet, la compagnie aérienne low-cost maintient son programme de 26 vols reliant l’Algérie et la France. « Nous informons notre aimable clientèle que les vols de notre partenaire ASL Airlines France sont bel et bien maintenus ». C’est en effet ce qu’a précisé hier, 31 janvier, l’agence Soleil Voyage, représentant d’ASL Airlines dans le pays, sur sa page Facebook. 

Il est cependant bon de noter qu’à l’heure actuelle ladite compagnie à bas prix est la seule à avoir annoncé la poursuite de son activité. Ni Air Algérie ni Air France n’ont communiqué de nouvelles informations.Toutefois, une source au sein de la compagnie aérienne algérienne a apporté plus de précisions à ce sujet. « Nous attendons les instructions de l’aviation civile française », a-t-elle confié au média précité. 

De nouvelles mesures de lutte contre la Covid-19 pour voyager

Avant l’annonce qu’a faite le premier ministre français Jean Castex, trois compagnies effectuaient les liaisons entre la France et l’Algérie. Air France et ASL Airlines dans le sens Algérie-France et Air Algérie dans l’autre (France-Algérie). 

Cependant, depuis hier dimanche, il faut justifier d’une raison impérieuse pour voyager de ou vers l’Hexagone. Ainsi, les autorités françaises ont classé ces motifs dits impérieux en quatre (04) catégories distinctes. À savoir, le motif sanitaire, familial, professionnel ou le retour dans le pays de résidence ou d’origine.

Les critères pour bénéficier des vols au départ d’Algérie restent les mêmes. Ces voyages spéciaux concernent, rappelons-le, quatre (4) groupes. Soit les Français, les binationaux, les résidents, les détenteurs de visa long séjour et de regroupement familial. Selon les informations mentionnées par Visa-Algérie qui les auraient obtenues d’une source travaillant au sein d’ASL Airlines, il n’y aura pas d’impact spécial en ce qui concerne l’Algérie. « Il peut y avoir des cas ici et là mais en grosso modo rien n’a changé pour l’Algérie », précise-t-on.

Un certificat de vaccination pour voyager ? 

Selon les déclarations du membre du Comité scientifique, Bekkat Berkani, l’Algérie se penche plutôt sur le certificat de vaccination. « L’idée d’un certificat de vaccination est inévitable. Ça dépendra aussi des pays d’accueil ». Et au médecin d’ajouter : « à condition que les vaccins soient disponibles, bien sûr ». C’est en effet ce qu’a déclaré le docteur Berkani Bekkat, ce 31 janvier, à la source susmentionnée.

Comme d’autres pays, l’Algérie a entamé sa campagne de vaccination ce samedi, 30 janvier, à Blida. L’opération s’est ainsi poursuivie ce dimanche à Alger en présence du Premier ministre Abdelaziz Djerad. Ce dernier s’est fait vacciner dans une clinique de la capitale.

De ce point de vue, Bekkat Berkani a parlé d’une éventualité de se déplacer après avoir reçu les doses du vaccin anti-Covid-19. « Si les Algériens pourront voyager après s’être fait vacciner ? Oui, certainement ». C’est en tout cas ce qu’a révélé l’intervenant tout en rappelant que les frontières restent, pour le moment, closes, notamment dans plusieurs pays européens. « Il faut également que le vaccin soit accessible au plus grand nombre pour imposer un certificat de vaccination aux voyageurs », souligne-t-il.

En définitive, le représentant du Comité scientifique a expliqué que pour l’heure, la première priorité reste le rapatriement des Algériens bloqués à l’étranger. En plus du test PCR négatif datant de 72h, Bekkat Berkani recommande une nouvelle mesure sanitaire. Il préconise que les arrivants en provenance d’Europe signent un engagement sur l’honneur à s’isoler pendant sept jours. Une fois l’isolement levé, les passagers doivent se faire tester une seconde fois, conseille en effet le responsable. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes