Argent du marché noir en Algérie : un expert évoque l’impossibilité de le récupérer

Algérie – L’expert financier, Lies Kerrar, s’exprime au sujet de l’argent qui circule sur le marché noir dans le pays et estime qu’il serait impossile de récupérer ces fonds. Les détails dans cette édition du 13 septembre 2021.

En effet, lors d’un entretien accordé au quotidien Liberté, le spécialiste en finances, Lies Kerrar, a évoqué le dossier qui représente le casse-tête des économistes en Algérie, l’argent généré par l’informel, et il a précisé qu’il est impossible de récupérer les fonds présents le marché noir. 

Dans le détail, en répondant à une question au sujet des fonds disponibles dans le marché informel, Kerrar s’est prononcé. Il a indiqué que c’est une bonne chose que les autorités compétentes se préoccupent de ce volet. Cependant, il a souligné qu’il n’y a d’argent qu’on peut transférer vers le marché formel.

D’autant plus qu’il a énoncé qu’il faut déjà savoir comment on peut faire face à ce marché. Ou du moins définir la raison qui pousse ces commerçants à fuir le marché formel et se diriger vers l’informel. Sur cette base, le gouvernement pourra faire en sorte de mettre en place les réformes nécessaires pour formaliser l’économie nationale.

Algérie : réformes fiscales et bancaires pour faire face au marché informel 

En outre, le même locuteur a notamment parlé de réformes fiscales et bancaires. Sachant que ces procédures pourront faire baisser la part de l’informel dans le pays. Il a notamment précisé que le dispositif fiscal qui sera mis en place doit être simplifié. Mais aussi, adapté à tous ces professionnels.

Par la suite, le système bancaire devra à son tour être revu. De par les facilités qui peuvent être offertes aux clients qui disposent de comptes commerciaux. Mais pas que. L’expert Kerrar a également évoqué le développement du paiement électronique et d’autres services qui pourront attirer les dépôts bancaires.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes