23.9 C
Alger
23.9 C
Alger
jeudi, 18 juillet 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieAprès la suspension de Atal, Ramy Bensebaïni risque-t-il  sa place au sein...

Après la suspension de Atal, Ramy Bensebaïni risque-t-il  sa place au sein du Dortmund ? Le club tranche 

Publié le

- Publicité -

Foot – Dans un monde du football où la politique reste souvent hors jeu, Ramy Bensebaïni, défenseur international algérien du Borussia Dortmund, fait une exception audacieuse. Malgré les vagues qu’il a créées avec son soutien public à la Palestine, Dortmund maintient une position ferme quant à la sanction imposée.

Nous vivons au milieu d’une ère où les enjeux politiques se voient de plus en plus intriqués avec le sport. De sa part, Ramy Bensebaïni, le footballeur international algérien, a récemment fait les gros titres non pas pour ses prouesses sur le terrain avec Dortmund, mais pour son courage hors des limites du jeu. Le joueur de 28 ans a exprimé un soutien sans faille à la Palestine sur ses plateformes de médias sociaux. Une démarche qui a soulevé des questions sur d’éventuelles répercussions de la part de son club, le Borussia Dortmund. Cependant, selon des sources proches du club, Dortmund n’a aucune intention de réprimer l’expression personnelle de Bensebaïni.

- Publicité -

Ce geste de l’international algérien ne se voit pas comme un acte isolé dans le monde du sport. Mais il représente une des rares instances où un joueur en vue risque sa réputation et sa carrière en prenant position sur un sujet politiquement chargé. Portant le foulard palestinien et le drapeau lors d’un match récent, Ramy Bensebaïni a montré que sa performance ne se limite pas à ce qu’il peut faire avec un ballon de football.

Alors que d’autres clubs européens, y compris le géant voisin le Bayern Munich, ont été connus pour imposer des sanctions pour de telles manifestations, Dortmund se distingue. « Aucune raison de sanctionner », telle est la position claire du club après des discussions internes, selon le journal Sky. Le club reconnaît que la sphère personnelle et les convictions d’un joueur, tant qu’elles ne violent pas la politique du club ou les lois, doivent être respectées.

La décision de Dortmund de soutenir la liberté d’expression de Bensebaïni peut se considérer comme un moment déterminant. Illustrant que les entités sportives peuvent, en effet, soutenir les droits de leurs joueurs à la parole et à l’expression personnelle. Alors que le Fennec se prépare pour la Coupe d’Afrique des Nations en 2024, ce soutien de son club est sans doute aussi précieux que tout triomphe sur le terrain.

- Publicité -

Dans ce contexte, Ramy Bensebaïni ne représente pas seulement l’Algérie ou Dortmund, mais également les voix audacieuses et indomptables dans le sport. Son cas sera peut-être un référentiel pour les futurs sportifs, montrant que la performance va au-delà du jeu. Et que le véritable impact est parfois ressenti dans les stands de conviction personnelle et humaine.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -