10.9 C
Alger
10.9 C
Alger
mercredi, 22 mai 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantUn appel pour rendre l'enseignement de Tamazight obligatoire en Algérie

Un appel pour rendre l’enseignement de Tamazight obligatoire en Algérie

Publié le

- Publicité -

Algérie – Si El Hachemi Assad, secrétaire général du Haut-commissariat à l’amazighité (HCA), propose au ministère de l’Éducation de rendre l’enseignement de la langue tamazight obligatoire dans les écoles des 58 wilayas du pays. 

La volonté d’introduire une bonne dose de la langue berbère dans tous les établissements scolaires du pays a toujours été au cœur de plusieurs débats linguistiques passionnés qui sont restés stériles dans l’absence d’une concrétisation. Voulant changer les choses, Si El Hachemi Assad suggère de rendre obligatoire l’apprentissage de la langue tamazight dans les écoles des 58 wilayas de l’Algérie. 

En effet, le secrétaire général du Haut-commissariat à l’amazighité (HCA) a présidé une réunion avec les inspecteurs de la langue berbère ce mardi 23 mars 2021 à la wilaya de Sétif, dans laquelle il a évoqué la nécessité de revoir quelques points portant sur le caractère non-obligatoire de l’enseignement de la langue tamazight. L’APS rapporte l’information. 

- Publicité -

| Lire aussi : Examens du BAC, BEM et 5ᵉ AP 2021 en Algérie : Les dates sont fixées

Selon les dires de l’intervenant, il est grand temps pour que cette langue soit enseignée dans toutes les écoles du pays. Notons que l’Algérie a donné un statut constitutionnel à la langue berbère en 2001. Cela en la qualifiant comme langue nationale et officielle au même titre que l’Arabe. Néanmoins, elle reste toujours peu enseignée en Algérie. Chose que refuse catégoriquement Assad. 

Celui-ci indique donc que le ministère ne doit pas limiter l’enseignement de Tamazight dans seulement les régions utilisant cette langue. Cela va sans dire. Il pense que le gouvernement doit généraliser, voire imposer l’apprentissage de cette langue dans toutes les institutions éducatives. 

| Sujet connexe : « Enseignement de Tamazight obligatoire en Algérie ».. Un journaliste propose

À en juger les propos d’Assad, à côté de cette revendication, une autre doit impérativement avoir lieu. Sur ce, il suggère d’ouvrir de nouveaux postes d’emplois, de fil en aiguille, chaque année. Cela afin de captiver l’attention des jeunes ayant obtenu un master en la langue en question, précise-t-il. 

- Publicité -

Dans le même sillage, le secrétaire général du HCA estime que le gouvernement doit donner la priorité à certains étudiants. Il s’agit de ceux diplômés de l’École normale supérieure de Bouzaréah. Rappelons qu’ils suivent un enseignement spécialisé qui leur permettrait de s’orienter aux métiers d’enseignement après l’obtention de leur diplôme.   

Dans le même ordre d’idées, le même locuteur n’a pas omis de souligner la nécessité d’accompagner les instituteurs et les inspecteurs dans cette mission. Pour ce faire, le ministère de l’Éducation doit leur fournir les documents pédagogiques nécessaires, insiste-t-il.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -