« Les appareils électroménagers commercialisés en Algérie ne sont soumis à aucun contrôle »

Algérie – Un responsable dans le Centre de Développement des Énergies renouvelables a déclaré que les appareils électroménagers commercialisés en Algérie ne sont soumis à aucun contrôle. Retrouvez les détails juste en dessous. 

Le commissaire aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique, Noureddine Yassaa, a indiqué que les appareils électroménagers commercialisés en Algérie ne sont soumis à aucun contrôle. Le responsable a ensuite appelé à mettre en place dans les meilleurs délais des laboratoires pour contrôler ces appareils électriques.Tout en s’assurant de leur conformité aux normes internationales d’efficacité énergétique.

C’est ce qu’a déclaré le responsable dans son intervention lors de son passage sur les ondes la radio nationale. Effectivement, le même locuteur a indiqué que les appareils électriques, notamment les climatiseurs, qui consomment beaucoup d’électricité pendant l’été, ne font actuellement l’objet d’aucun contrôle. D’où la nécessité de créer ces laboratoires.

Installation de panneaux solaires au niveau de plusieurs institutions

Concernant les programmes d’installation de panneaux solaires produisant de l’électricité propre dans les entreprises publiques. Noureddine Yassaa a souligné que plus de 800 écoles, mosquées, administrations publiques et entreprises économiques sont équipées de ces panneaux désormais. Echorouk rapporte l’information.

Cependant, le surplus de production d’électricité reste inexploité en raison des mesures législatives. En plus des obstacles financiers. En effet, ces entreprises produisent un excédent considérable d’électricité propre, qui estpour le moment inexploité. Cela à cause de la non-émission de certains décrets en vertu de la loi sur l’électricité de 2002. Pour transférer l’excédent au réseau électrique national, a-t-il expliqué.

Le même responsable a indiqué qu’en plus de cette lacune législative, il y a aussi un problème de financement. Ce domaine nécessitant des sommes colossales. D’ailleurs, il annonce que le Commissariat aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique publiera dans les prochaines semaines un rapport. Celui-ci se portera sur le nombre de projets d’énergies renouvelables entrepris par chaque secteur dans les zones d’ombre.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes