Anyss, le fils de Cheb Khaled, explique pourquoi il peut voter Zemmour (vidéo)

France – Le fils de Cheb Khaled, qui répond au prénom d’Anyss, surprend et crée la polémique en dévoilant son intention de vote à la prochaine élection présidentielle qui va au profit de l’essayiste et polémiste Éric Zemmour. Découvrez plus de détails à ce sujet, dans la suite de notre article du 09 octobre 2021.

La date de l’élection présidentielle 2022 approche à grands pas. Si Emmanuel Macron continue de laisser planer le doute sur une potentielle course à l’Élysée, de nombreuses personnalités politiques et médiatiques ont d’ores et déjà entamé leurs campagnes respectives. Elles auront comme éventuel rival, le journaliste politique controversé, Éric Zemmour en l’occurrence, auquel Anyss, fils de Cheb Khaled, souhaite donner sa voix. 

Ce vendredi, les tensions étaient de nouveau au rendez-vous sur le plateau de la célèbre émission talk-show Touche pas à mon poste ! (TPMP). Cette fois-ci, la cause en était attribuée au débat autour de la potentielle candidature d’Éric Zemmour à la succession de l’actuel chef de l’État français. Invité de Cyril Hanouna, le fils du roi du raï a prôné son soutien envers l’éditorialiste et polémiste du Figaro et de CNews. 

Pour illustrer et éclairer ses arguments, Anyss a mis en avant le franc-parler de Zemmour. Et sa manière d’être « cash », a-t-il expliqué. « Je trouve qu’il est cohérent sur beaucoup de choses d’abord. Il a une bonne connaissance des quartiers populaires. C’est quand même quelqu’un qui a grandi dans le 9-3 [La Seine-Saint-Denis]. Il arrive en tant qu’immigré avec sa famille ». C’est ce qu’a en outre déclaré le jeune homme de 26 ans. 

Présidentielle française 2022 : le fils de Cheb Khaled ne tarit pas d’éloges sur Éric Zemmour

Visiblement très fan d’Éric Zemmour, Anyss n’a pas manqué de défendre ses positions politiques estampillées racistes et jugées « islamophobes ». Selon lui, le chroniqueur hebdomadaire du magazine Le Figaro n’est pas négationniste ni d’extrême droite, comme le dénoncent beaucoup. Mais plutôt « maladroit et mal informé sur la religion de l’Islam ». Il s’agit là de ce qu’a encore confié le fils de Cheb Khaled, d’un ton assuré. 

Une confidence qui semble avoir surpris les chroniqueurs de Cyril Hanouna et les internautes. Ces derniers sont d’ailleurs nombreux à réagir, depuis hier, sur les réseaux sociaux. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils n’y vont pas de main morte. Ils se sont dits stupéfaits et outrés par le passage du Franco-algérien, l’accusant d’être intervenu sur les antennes de la chaîne TV C8 « défoncé ». 

Alors que le journaliste essayiste d’origine algérienne élude encore la question sur sa participation à la présidentielle, sa cote continue de progresser. Elle sème l’effroi au sein du parti de droite. Éric Zemmour serait même en position de se qualifier au second tour. C’est du moins ce que révèle le nouveau sondage réalisé par l’entreprise Harris Interactive. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes