13.9 C
Alger
13.9 C
Alger
vendredi, 23 février 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieVotre ArgentAnsej en Algérie : Vers le rééchelonnement des dettes pour ces entreprises

Ansej en Algérie : Vers le rééchelonnement des dettes pour ces entreprises

Publié le

- Publicité -

Algérie – Alors que plus de 220.000 micro-entreprises créées par la voie de l’Ansej sont en difficultés financières, le directeur général de l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat, Mohamed Cherif Bouaoud, vient d’annoncer la couleur au sujet de l’échelonnement des dettes et de pénalités de retard. 

Présent, ce dimanche 24 janvier, dans les studios de la Chaîne 1, Mohamed Cherif Bouaoud a d’abord exposé les données issues de l’évaluation menée en Algérie par l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ), en juin dernier. Plus de 80 % des dettes ont été remboursées par les micro-entreprises, entre la création de l’Ansej en 1997 en Algérie jusqu’en 2010. 

Depuis 2011, après la détermination de la contribution personnelle entre 1 % et 2 %, plus de 70 % des micro-entreprises, soit environ 220.000, sont confrontées à des difficultés pour rembourser leurs dettes. Le dirigeant a également précisé un détail dans ce sillage. Il a donc noté que ces dettes s’élèvent à plus de 172 milliards de dinars. 

- Publicité -

Le directeur général de l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat a indiqué un nombre de mesures. Celles-ci vont être prises pour régler cette situation alarmante. Notamment, le rééchelonnement des dettes. Et l’annulation des amendes de pénalités de retard. 

Bouaoud a aussi annoncé que des mécanismes allaient être mis en place. L’objectif est de tenter de relancer l’activité de ces micro-entreprises en difficulté. À commencer par l’activation de l’article 87 de la Loi sur les marchés publics. 

Les procédures de création d’entreprises assouplies ? 

Mohamed Cherif Bouaoud a déclaré qu’il avait pour ambition de créer plus d’un million de micro-entreprises, jusqu’en 2024. De plus, l’orateur a indiqué une chose. Il a expliqué, dans ce sens, que les procédures de création des entreprises allaient être plus souples à l’avenir.

- Publicité -

Cela dans le but d’atteindre les objectifs fixés. Le dirigeant a notamment annoncé une formation au profit des jeunes entrepreneurs. L’agence l’assurera grâce à un accord avec le ministère de la Formation professionnelle. Pour rappel, en novembre dernier, le gouvernement a annoncé un élément de taille.

Il a souligné que les chômeurs pouvaient désormais bénéficier du droit de soutien à l’emploi des jeunes. Les étudiants. Les commerçants. Et les anciens bénéficiaires. Ils peuvent donc tous recourir à l’Ansej. Cela pour financer leur projet. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -