Annulation de l’examen du BEM 2022 en Algérie : le ministère répond

Algérie – À travers un communiqué, le ministère de l’Éducation nationale a démenti les rumeurs circulant au sujet de l’annulation de l’examen du BEM 2022. Dzair Daily expose pour vous les détails dans ce numéro du mercredi 1 décembre 2021.

En effet, suite aux nombreuses spéculations qu’il y a pu avoir autour de l’annulation de l’examen du BEM 2022 en Algérie, la tutelle a réagi. Le ministère de l’Éducation nationale a tenu à rétablir la vérité. Cela concernant ce sujet taraudant l’esprit des élèves et leurs parents. Chose à laquelle il a procédé par le biais d’un communiqué rendu public sur sa page Facebook.

Effectivement, depuis quelques jours, une question qui tourne en boucle sur la Toile, le ministère, envisage-t-il la suppression de l’examen du cycle moyen ? Certaines spéculations sur le Web affirmaient que cela serait effectivement le cas. Cependant, le département d’Abdelhakim Belabed a démenti ces rumeurs. Et ce, par le biais d’une note ministérielle.

Dans ledit communiqué, on pouvait lire ceci, « Suite aux fausses informations relayées par certains médias sur l’annulation de l’examen du brevet d’enseignement moyen ; le ministère de l’Éducation nationale nie catégoriquement la validité de cette information ». Lit-on sur la page officielle de la tutelle.

En outre, le département ministériel a précisé que ledit examen sanctionne un cycle d’enseignement obligatoire. Les épreuves permettent, en effet, d’évaluer les compétences de l’apprenant. Ainsi que sa capacité à poursuivre son parcours scolaire dans le cycle secondaire. Il s’agit là aussi, de ce qui ressort du même communiqué.

Le département ministériel mis en garde contre les fausses informations

De plus, la tutelle a déclaré que les inscriptions à cet examen final ont débuté le dimanche 28 novembre 2021. Elles se poursuivront jusqu’au 23 décembre 2021, a-t-elle rappelé. Par ailleurs, le ministère de l’Éducation nationale a tenu à ajouter autre chose dans sa déclaration. Il a mis en exergue l’importance de la vérification des sources d’où provient l’information.

Dans le même sillage, le département ministériel a expliqué la nécessité de se référer toujours aux informations fiables. Ces dernières sont celles qui sont publiées sur leurs comptes officiels sur Twitter et Facebook. Il est toujours question de ce que précise la même source.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes