Année scolaire et date de reprise des cours en Algérie : Ce qu’il faut savoir

Algérie – En marge de la rencontre du ministère de l’Éducation nationale avec ses partenaires sociaux dans le cadre de la réunion consultative tenue ce mardi 28 avril en vue de sauver l’année scolaire 2020; les syndicats du secteur ont fait part à la presse nationale de l’essentiel de leurs propositions.

Le secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de l’éducation (Snte), Abdelkrim Boudjenah; a déclaré qu’il était proposé de réduire la moyenne requise pour le passage à la classe supérieure à 9/20 pour le CEM et lycée; et à 4/10 pour l’école primaire; en précisant que ces mesures proposées seraient exceptionnelles en remplacement de la session de rattrapage qui offrait une deuxième chance aux élèves de passer à l’année prochaine.

Tandis que pour l’examen qui sanctionne le parcours scolaire des élèves avant d’intégrer l’enseignement supérieur; le baccalauréat en l’occurrence; Boudjenah a indiqué qu’il était proposé de retirer le troisième trimestre du programme scolaire dédiés aux élèves qui passeront cette examen; car ils ne l’ont pas eu en cours.

Pour sa part, le secrétaire général de la Fédération nationale des travailleurs de l’éducation (Fnte), Ferhat Chabekh; a indiqué qu’il était proposé de terminer les leçons perdues au cours du mois de septembre; pour tous les cycles de l’enseignement; ajoutant qu’il a été proposé de calculer les deux trimestres uniquement pour l’examen du BEM et celui de la 5ème AP.

https://www.facebook.com/elbilad/videos/2488413371258982

Vers l’annulation de ces examens (5ème et BEM) ?

Le président du bureau national de l’Unpef; Union nationale du personnel de l’éducation et de la formation, Sadek Dziri; a déclaré que le ministère de l’Éducation estime qu’après la date de fin de la nouvelle mesure de confinement; la vision concernant le sort des examens finaux du primaire et du moyen s’éclaircira; soulignant qu’il existe un accord pour reporter la session du Bac jusqu’en septembre.

Les syndicats de l’éducation proposent dans ce sens, d’après le quotidien Echorouk; d’annuler les examens du 5ème AP et du BEM; en suggérant de calculer les moyennes du premier et du deuxième trimestres pour les écoliers qui passeront au CEM et les collégiens qui passeront au lycée. Alors que pour le baccalauréat; les organisations syndicales préconisent de le repousser à une date incluse entre fin septembre et début octobre.

https://www.facebook.com/EchorouknewsTV/posts/3079659668813791

La sécurité des élèves prime sur tout le reste

Sadek Dziri a indiqué que « dans l’éventualité où une décision serait prise de retourner dans les écoles; nous suggérons ici que l’affaire soit limitée aux niveaux moyen et secondaire; en prenant toutes les mesures de précaution, telles que la stérilisation des écoles; l’espacement et le port de masques. »

De son côté, Chabekh a déclaré que le programme de l’année 2020 devrait être achevé au cours du mois de septembre, en enseignant aux élèves les cours du troisième trimestre avant la prochaine rentrée scolaire; d’autant plus que ledit trimestre est particulièrement court, avec une durée d’environ trois (3) semaines. « La famille éducative est prête à sacrifier l’année scolaire, mais elle n’est pas du tout prête à perdre la vie des élèves. »; a-t-il précisé.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes