20.9 C
Alger
20.9 C
Alger
vendredi, 24 mai 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieANADE : plus de 12.000 micro-entreprises fictives enregistrées en Algérie

ANADE : plus de 12.000 micro-entreprises fictives enregistrées en Algérie

Publié le

- Publicité -

ANADE – Il existe un peu plus de 12.000 micro-entreprises fictives enregistrées en Algérie. Retrouvez tous les détails dans cette édition du 2 février 2023. Ça se passe juste en bas de cet article. 

En effet, l’agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat (ANADE) a révélé le nombre de micro-entreprises fictives enregistrées en Algérie. Celui-ci s’élève à un peu plus de 12.000 présentes sur le terrain. Ce qui représente un chiffre conséquent pour l’agence. Il s’agit ici de ce que rapporte le quotidien généraliste El Khabar dans son récent numéro.

Selon un communiqué de l’agence, plus de 22.687 établissements ont été inspectés depuis septembre 2022 jusqu’à ce jour. Ce qui s’est traduit par la présence de 8.464 établissements actifs. En plus de 12.528 établissements qui ne sont pas sur le terrain et 1.448 établissements suspendus d’activité.

- Publicité -

En outre, le communiqué de l’ANADE indique que ces mesures et statistiques visent à assurer une transparence totale dans ses transactions. Mais aussi assurer un environnement plus prospère à l’avenir pour les petites entreprises. Loin des transactions suspectes telles que le gonflement des factures et le transfert des fonds publics destinés aux entreprises en difficulté.

L’ANADE procède au grand nettoyage !

Au fait, l’agence en question procède depuis un moment déjà à un énorme nettoyage des impliqués dans la fraude. Cela au sein des micro-entreprises. D’ailleurs, les premières enquêtes ont levé le masque sur la présence d’énormes dépassements de la part des fournisseurs. Il est à noter qu’un nombre important de jeunes a été exploité pour couvrir cette fraude.

En guise de rappel, depuis sa rénovation en 1996 jusqu’à sa transformation en ANADE, l’ANSEJ a financé des milliers de projets. Des prêts sont accordés mais d’une manière non étudiée. Désormais, pour ouvrir droit à ces prêts, il faut répondre à un certain nombre de conditions. Ainsi, l’ANADE connaîtra dès à présent une nouvelle approche dans sa gestion.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -