18.9 C
Alger
18.9 C
Alger
samedi, 25 mai 2024
- Publicité -
AccueilScoop et People« Ana Machi Samet, je suis Samatta » : le message du...

« Ana Machi Samet, je suis Samatta » : le message du Tanzanien à l’Algérien Hafid Derradji (vidéo)

Publié le

- Publicité -

People – En guise de réponse au commentateur algérien, un joueur tanzanien adresse un message à Hafid Derradji en déclarant qu’il n’était pas « Samet, mais Samatta ». Plus de détails sont à découvrir dans la suite de ce numéro du lundi 27 mars 2023.

Connu pour son franc-parler et sa manière de voir les choses, le célèbre commentateur de la chaîne qatarie beIN Sports n’hésite pas à dire ce qu’il a au fond de sa pensée. En effet, prenant son rôle très à cœur, il réagit souvent au quart de tour. Cette fois-ci, c’est de la part du joueur Tanzanien Mbwana Samatta que l’Algérien Hafid Derradji a reçu un message.

Effectivement, aussi improbable que puisse l’être, le dialecte algérien est adopté par d’autres nationalités. Mais cette fois-ci dans un contexte bien particulier ! Dans le détail, c’est à travers une vidéo tournée par l’entraîneur de la Tanzanie, l’Algérien Adel Amrouche que le joueur Mbwana Samatta s’est adressé à vive voix au commentateur. Une vidéo que Hafid Derradji a lui-même postée sur son compte Facebook.

- Publicité -

À travers laquelle on aperçoit clairement le sélectionneur de la Tanzanie en train de dicter un message visé à Samatta. Celui-ci est alors destiné au speaker algérien. « Hafid, ana machi Samet, ana Samatta », a répété le joueur tanzanien. Ce qui veut clairement dire en français : « Je ne suis pas ennuyeux, je suis Samatta ».

Hafid Derradji explique l’origine de son histoire avec Samatta

Rien de méchant entre les deux homologues ! En effet, n’ayant pas sa langue dans sa bouche, Hafid Derradji s’exprime souvent sous le coup de l’émotion. Connu pour son amour envers l’Algérie, le commentateur la défend publiquement. La dernière en date concernait principalement le joueur tanzanien lors d’une rencontre qu’il a mené avec son équipe contre celle de l’Algérie.

« Vous vous souvenez, quand le joueur Samatta a marqué contre nous, il y a des années de cela, et j’ai dit : tu es Samet, Samatta ! Ici, il me répond par l’intermédiaire de son entraîneur, l’Algérien Adel Amrouche », a expliqué Derradji. Toutefois, il semblerait bien que le commentateur est resté sur sa position. « Bien que tu sois fort sympathique et respectueux, tu restes ennuyeux quand tu marques contre nous », a-t-il ajouté.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -