AccueilPolitiqueGéopolitiqueL’ambassadrice américaine à Alger envoie une pique concernant le zellige revendiqué par...

L’ambassadrice américaine à Alger envoie une pique concernant le zellige revendiqué par le Maroc

Algérie – L’ambassadrice américaine à Alger, envoie une pique au public du Maroc concernant l’histoire du zellige. Dzair Daily vous apporte plus de détails à ce sujet dans les lignes qui suivent. 

Après la polémique qu’a provoquée le maillot de l’équipe nationale, l’ambassadrice américaine à Alger a partagé des photos du zellige algérien tant revendiqué par le Maroc. Ainsi, si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de cette nouvelle édition du 17 octobre 2022.

En fait, tout avait commencé lorsque l’équipementier ADIDAS a dévoilé le nouveau maillot d’entrainement de la sélection algérienne. En effet, celui-ci a été inspiré des motifs du palais Mechouar situé dans la wilaya de Tlemcen. Quelques minutes plus tard, une grosse controverse a vu le jour entre le public algérien et les Marocains. 

Ceux-ci, estiment que ce motif appartient au patrimoine culturel du Royaume. Et ce n’est pas tout ! Le Maroc a même adressé un avertissement judiciaire à l’équipementier allemand. Fort heureusement que les deux parties ont trouvé un terrain d’entente. Dans le détail, des discussions constructives ont eu lieu entre ADIDAS et le ministère de la Culture marocain.

À cet effet, la firme allemande a donné plus d’explications à cet égard. Et ce, via un communiqué. Selon ledit communiqué, le groupe n’a pas mentionné l’origine de l’art qui constitue l’objet de la polémique. D’ailleurs, ADIDAS a réaffirmé le respect qu’elle doit au Maroc et au public marocain. Toutefois, il semblerait que ce sujet n’a pas encore été clôturé !

L’ambassadrice américaine impressionnée par la beauté du zellige algérien 

À vrai dire, le nouveau t-shirt des Fennecs a obtenu les faveurs du public algérien. D’autant plus que le design relève du patrimoine riche de l’Algérie. En effet, cette idée a contribué à la promotion de la culture algérienne et son architecture des Zianides. Pour rappel, ceux-ci sont issus d’une dynastie berbère qui a gouverné le Royaume de Tlemcen entre les XIIIᵉ et XVIᵉ siècles.

De sa part, l’ambassadrice américaine à Alger n’a pas dissimulé sa fascination par rapport à cet art. Par le biais de son compte officiel sur le réseau social Twitter, Elizabeth Aubin a partagé une photo du zellige algérien. Dans le détail, la diplomate a été attirée par les motifs du zellige. Et ce, durant sa visite à la villa Montfeld, une demeure historique sise à El Biar. 

zellige alger maroc

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes