L’ambassadeur de France explique la baisse des visas pour les Algériens

Algérie – L’ambassadeur de France en Algérie, François Gouyette, revient sur le sujet de l’octroi des visas pour les Algériens et explique la baisse observée lors de l’année 2020.

- Advertisement -

En effet, nul ne peut nier les fortes relations qui lient les deux pays, surtout pas l’ambassadeur de France en Algérie, François Gouyette, qui revient lors d’une interview accordée au quotidien national L’Expression, ce mardi 02 mars 2021, sur le sujet de l’octroi des visas pour les Algériens et la baisse observée lors de l’année 2020.

Dans le détail, en s’exprimant sur la question des relations algéro-françaises et la baisse du quota de délivrance de visas pour les Algériens, l’orateur estime que cela résulte de la crise sanitaire de la Covid-19 et la fermeture des frontières durant l’année 2020. Cela n’a pas empêché le recensement de 6.000 étudiants algériens ayant obtenu un visa d’étude pour la France, pour la rentrée 2020.

Ainsi, le diplomate français estime que ce nombre très important d’étudiants algériens, qui ont rejoint la France pour poursuivre leurs études, n’aurait pu faire l’objet d’enregistrement sans le travail acharné de Campus France. Mais aussi, les trois consulats généraux de France en Algérie.

| Lire aussi : Visa France pour Algérien en 2021 : L’ambassadeur français précise

Cependant, pour ce qui est du fait de l’existence d’un quota bien défini des visas délivrés ou refusés aux demandeurs algériens, François Gouyette, dément cette idée. De plus, il indique que cela n’a aucun sens. L’ambassadeur argue en assurant d’une chose. Il affirme alors que la délivrance de visas dépend tout simplement de la conformité des dossiers des demandeurs aux dispositions du Code Schengen.

Le même responsable note que la France lutte contre l’immigration irrégulière. Chaque année, des milliers d’Algériens partent en France pour y rester de façon irrégulière. De ce fait, l’octroi des visas, dans ce cas, doit se faire dans les règles de l’art et suite à de nombreux contrôles. C’est donc ce que souligne l’intervenant. 

| Sujet connexe : Europe : Un passeport sanitaire sera-t-il exigé pour les Algériens ?

Ceci dit, il est important de relever, selon le même responsable, que la France a signé plusieurs conventions avec l’Algérie. Le but étant de faciliter les déplacements aux professionnels qui se rendent fréquemment à l’Hexagone. Ces conventions permettent à cette tranche de citoyens un traitement rapide et prioritaire de leurs demandes.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes